GLOSSAIRE

NB : La plupart de ces définitions sont de l'ADEME. Pour d'autres nous avons recroisé différentes sources. (cf. partie bibliographie)

Amendement Organique (AO) : Matière fertilisante composée essentiellement de combinaisons carbonées d'origine végétale, fermentées ou fermentescibles, destinées à l'entretien ou à la reconstruction du stock de matière organique du sol.

Biodéchets : Déchets biodégradables solides. Les biodéchets des ménages sont les déchets alimentaires, les déchets verts (ou de jardin), les papiers et cartons souillés. Les biodéchets peuvent aussi provenir de restaurants, cantines, supermarchés, commerçants en fruits et légumes et plus généralement d'industries agroalimentaires.

Centre d'Enfouissement Technique (CET) : Lieu de stockage permanent autorisé de déchets. On distingue :
- classe I : déchets industriels spéciaux, ultimes et stabilisés.
- classe II : déchets ménagers et assimilés.
- classe III : gravats et déblais inertes

Compostage : Procédé de traitement aérobie de matières fermentescibles dans des conditions contrôlés.

Compost : Amendement organique relativement riche en composés humiques, issu du compostage de matières fermentescibles.

Déchets organiques / fermentescibles : Déchets composés de matière organique non synthétique caractérisé par la présence d'atomes de carbone issus d'organismes vivants animaux ou végétaux. De par leur composition chimique, ils peuvent subir le phénomène biologique de fermentation.

Déchets putrescibles : Déchets organiques capables de dégradation spontanée due à un pouvoir fermentescible intrinsèque.

Déchets verts : Matières végétales issues de l'exploitation, de l'entretien ou de la création des jardins et espaces verts publics ou privés, ainsi que les déchets organiques des activités horticoles professionnelles ou municipales, à l'exception des supports de culture usagés.

Développement Durable (DD) : Concept apparu pour la première fois dans le rapport Notre avenir à tous de la Commission des Nations Unies sur l’environnement et le développement (Rapport Brundtland) en 1987. Le rapport Brundtland définit ainsi le développement durable : "Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs[...]".
Le concept de développement durable vise à préserver l’environnement en contribuant à l’amélioration des conditions de travail tout en restant compétitif d’un point de vue économique.
En 1992, lors du Sommet de la Terre de Rio, la communauté internationale a adopté l’Agenda 21 qui fait du principe de durabilité la nouvelle ligne directrice du développement humain.
En 1994, les collectivités locales européennes se sont engagées, en signant la Charte d’Aalborg, à développer un processus d’Agenda 21 Local.
En 1995, les ministres de l’environnement des pays du G7, réunis à Hamilton (Canada), ont décidé de promouvoir une démarche de verdissement [1] dans tous les services publics.

Engrais : Matière fertilisante dont la fonction principale est d'apporter aux plantes des éléments directement utiles à la nutrition.

Fermentation : Première phase du compostage correspondant à la phase active de dégradation de la matière organique, avec prolifération de micro-organismes (bactéries) s'attaquant à la fraction organique facilement dégradable. Cette phase s'accompagne d'une montée en température importante qui permet une hygiénisation et est très consommatrice d'oxygène (d'où l'importance de retournements fréquents et d'une aération forcée).

Humus : Matière organique du sol provenant de la décomposition partielle de matière animale ou végétale.

Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE) : Installations dont l'exploitation peut être source de dangers ou de pollutions. Leur exploitation est réglementée. On distingue celles soumises à déclaration à la préfecture, et celle soumises à autorisation préfectorale après enquête publique. Les ICPE sont réglementées par la loi du 19 juillet 1976.

Lixiviat : Jus de percolation issus des installations de traitement.

Matière fertilisante (MF) : Engrais, amendement et d'une manière générale tout produit dont l'emploi est destiné à assurer la nutrition des végétaux ainsi que les propriétés physiques, chimiques et biologiques des sols.

Maturation : Deuxième phase du compostage correspondant à une phase de recomposition des matières dégradées en substances humiques ou pré-humiques sous l'action de micro-organismes (champignons). La température est moins élevée et les besoins en oxygène plus faible que pour la phase de fermentation.

Natura 2000 : Programme européen lancé en 1992 visant à préserver la diversité biologique au sein de l’Union européenne. La France, par la diversité de son climat, dispose de la flore et de la faune la plus riche et est fortement sollicitée pour prendre les mesures destinées à délimiter des espaces de protection.

Ordures ménagères (OM) : Déchets issus de l'activité domestique des ménages, pris en compte par les collectes usuelles ou séparatives.

Rapport C/N : ou rapport carbone sur azote est un indicateur qui permet de juger du degré d'évolution de la matière organique, c'est-à-dire de son aptitude à se décomposer plus ou moins rapidement dans le sol. Il est couramment admis que, plus le rapport C/N d'un produit est élevé, plus il se décompose lentement dans le sol mais plus l'humus obtenu est stable. Pour que le compostage se fasse dans des conditions optimales, le rapport Carbone/Azote doit être situé autour de 30. Il ne faut pas cependant se focaliser sur ce rapport dans le cas du compostage. En effet, il vaut mieux avoir un peu trop de carbone mais une bonne structure. Si le tas se tasse trop, une fermentation apparaîtra, d'où les mauvaises odeurs et un ralentissement du processus...
Rapport C/N de différentes matières organiques :


Recyclage : Réintroduction directe d'un déchet dans un cycle de production dont il est issu en remplacement total ou partiel d'une matière première vierge.

Réemploi : Opération par laquelle un bien usagé conçu et fabriqué pour un usage particulier est utilisé pour le même usage ou un différent.

Stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD) : que la France s'est engagée à mettre en place car le développement durable c'est à la fois modifier les modes de production, faire évluer les pratiques de consommation globales à long terme... mais aussi pour chacun, adapter ses actes au quotidien.
http://www.ecologie.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=12

Structurant : Produit susceptible d'améliorer la porosité d'un mélange et de faciliter son aération. Les déchets ligneux ont l'avantage d'être à la fois structurant et carbonnés, et sont particulièrement bien adaptés à des mélanges avec des produits compacts et azotés (boues, gazons...etc.).

Support de culture (SC) : Produit destiné à servir de milieu de culture à certains végétaux. Il va permettre l'ancrage des systèmes racinaires de la plante, la circulation de substances nutritives exogènes et joue ainsi le rôle de support. Il se différencie des amendements organiques par une teneur plus élevée en matières inertes mais contient aussi des matières d'origine essentiellement végétale, fermentées ou suceptibles de fermenter.

Traitement biologique : Procédé mettant en oeuvre des fermentations grâce à l'action d'organismes vivants.

Tri : Séparation des déchets par catégories (cartons, plastiques, palettes en bois...) afin d’en faciliter l’élimination dans des processus spécifiques. Le non-mélange évite le tri.

Valorisation organique : Traitement organique, aérobie ou anaérobie des déchets organiques (ou fermentescibles) afin de produire une matière fertilisante organique qui retourne au sol.