Etudes de coûts




Estimation des coûts

Collecte des eaux usées

Collecte des eaux pluviales

Entretien des réseaux

Station de traitement

 

Estimation des coûts pour la collecte des eaux usées et pluviales


L’estimation des coûts des réseaux de collecte des eaux de pluie et des eaux usées est donnée à titre indicatif et à partir des informations que nous avons pu récolter sur internet à partir des sites suivants :

www.laho.fr pour la location des engins de terrassement

www.fransbonhomme.fr pour le matériel

Et la note suivante pour le bassin de rétention

Les tarifs indiqués sont donc les prix public.

Estimation des couts du réseau de collecte des Eaux Usées

Cette estimation permet de chiffrer grossièrement le coût du chantier à réaliser. Notre chiffrage ne prend pas en compte la main d’œuvre.

Nous avons relevé 545m de linéaire de canalisations, nous commanderons 600 mètres linéaires pour avoir un peu de réserve. Nous prévoyons de mettre un regard préconstruit tout les 30m le long du tracé, soit environ 36 regards. Enfin nous avons compté qu’avec la mini pelle nous pourrons réaliser environ 100m d’excavation par jour, il faudra réserver la mini pelle pour environ 10 jours.


Le coût total de la réalisation du chantier approximera les 60 000€. Cela représente un coût de 217€ par EH.

 

Estimation des couts du réseau de collecte des Eaux Pluviales et du bassin de rétention

Cette estimation permet de chiffrer grossièrement le coût du chantier à réaliser. Notre chiffrage ne prend pas en compte la main d’œuvre.

Nous avons relevé 886m de linéaire de fossés à creuser. Nous prévoyons de 2 buses en béton et en PVC à l’extrémité aval du réseau. Enfin nous avons compté qu’avec la mini pelle nous pourrons réaliser environ 100m d’excavation par jour, il faudra réserver la mini pelle pour environ 9 jours.

 


Pour le bassin de rétention, nous avons déterminé qu’il devait avoir un volume de 1200 m3, ayant 3 mètres de profondeur et une surface au sol de 20 x 20 m. En laissant 10mètres entre le bassin et la clôture nous comptons 160ml de grillage à installer.


La construction des ouvrages liés à la collecte des eaux pluviales représente environ 45 000 €.

 

Estimation des coûts d'entretien des réseaux

 

Réseau sanitaire

 


Les réseaux EU sont crées pour une durée d’amortissement estimée à 50 ans (source 12).

On estime qu’il faudrait faire curer le réseau par un hydro cureur une fois par an (ou tous les deux ans). Un camion hydro cureur peut effectuer jusqu’à 500mètres linéaires par jour,  pour un forfait horaire d’environ 100€/h. De plus Il faut prévoir des inspections régulièrement afin de s’assurer de l’intégrité du réseau. Enfin il est à prévoir que des opérations de maintenance peuvent être effectuées sur le réseau en cas de casse par exemple.

Il est important de trouver un bon compromis entre bon niveau du réseau et économie. Il est important d’amortir l’investissement, tout en s’assurant de la pérennité des ouvrages sans que cela se ressentent au niveau de l’entretien.

On estime que les frais d’entretien et d’exploitation représente 1 à 2 % sur la redevance prélevé sur l’eau (soit entre 0,01€/m3 et 0,015€/m3) (source 12).

 

Réseaux pluviaux

 

 

 

Les bassins de rétention sont crées pour une durée d’amortissement estimée à 30 ans (source 12). Il est donc important de veiller au bon fonctionnement de ces bassins. Il faut donc contrôler l’étanchéité après chaque on de crue, nettoyer les débris charriés par les eaux de ruissellement, etc….

 

 

Estimation des coûts pour la filière de traitement

 

Comparaison des filières

Les stations d’épuration par filtres plantés de macrophytes représentent un coût unitaire assez bas par rapport aux autres filières d’épuration pour les petites collectivités. Seuls les procédés extensifs tels que le lagunage sont plus avantageux financièrement. Les coûts sont néanmoins élevé (toutes filières confondues) en raison du faible nombre d’équivalents habitants à traiter (260).

 

 Source : Guide FNDAE n°22



Coûts d’investissement de la filière filtre planté de roseaux

Les coûts d’investissements sont principalement constitués des travaux de terrassement, des travaux amont à réaliser et du garnissage des filtres.


 


Le tableau ci-dessous donne les coûts d’investissement par postes et les variations observés sur les 200 stations françaises (charge hydraulique de 60 m3/j et charge organique de 20 kg DBO/j) ayant servi à l’étude pour le guide FNDAE .

 

Postes

Couts d'investissement

Variation

Dégrillage manuel

1 600 €

50%

Débitmètre

2 800 €

50%

Filtres (Matériaux, drainage, étanchéité des matériaux, et distribution)

6 000 €

30%

Alimentation (2 siphons+réservoir)

55 000 €

50%

Plantation de roseaux

5 300 €

30%

Etudes préalables

5 000 €

20%

Viabilisation

12 200 €

60%

Canalisation

7 600 €

50%

Local

1 800 €

50%

Cout total

97 300 €

50%

Cout par EH

375 €

50%

 

Source : Guide FNDAE n°22

 


Coûts d’exploitation de la filière filtre planté de roseaux

Cette étude donne pour les mêmes charges hydrauliques et biologiques la moyenne des couts d’exploitation par an retrouvé et la fréquence des interventions citées.

Postes

Fréquence

Heure/an

Coûts d'exploitation/an

Prétraitement , dégrillage

1/semaine

9

150 €

Inspection générale des filtres

1/semaine

26

250 €

Manœuvre des vannes et control des siphons

1/semaine

26

400 €

Entretien des filtres

2/mois

15

90 €

Vérification de la distribution

2/mois

15

90 €

Vidange des regards de collectes

1/an

2

35 €

Faucardage des roseaux

1/an

80

430 €

Extraction des boues du 1 er étage

1/10 ans

6

45 €

Entretient des abords

8/an

32

430 €

Auto-surveillance

1/2 ans

-

330 €

Vérification et relevé du nombre de bâchées

2/semaine

17

260 €

Test de control

60/an

31

530 €

Tenue du registre

1/semaine

9

130 €

Imprévus et gros entretien

-

24

360 €

Coût total

-

-

3 530 €

Coût par EH

-

-

14 €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Source : Guide FNDAE n°22  

En conclusion les coûts d’investissement bien que modestes sont difficiles à évaluer en raison des fortes variations de coûts concernant les entreprises conceptrices et les coûts fonciers. Toutefois, les coûts d’exploitation sont très limités et la maintenance peut être réalisée par un employé non spécialisé.