Vibrocompaction

1.Défis techniques de la construction en milieu maritime

  • Gagner sur la mer : nécessité création d’un remblai, en utilisant si possible matériaux proches du futur ouvrage
  • Nécessité protection contre éléments (vagues,…)
  • Problème de consolidation/tassement (petits rappels méca sol…) : nécessité de faire appel aux techniques d’ amélioration des sols

         1.1La vibrocompaction



Définition :

La vibrocompaction est une technique d’amélioration des sols qui s’applique dans les cas de milieux  granulaires non-cohérents (sables et graviers, par exemple). Le procédé consiste à compacter les sols grenus à des profondeurs variables par le biais de vibrations émises à l'aide de vibreurs radiaux spécifiques à basses fréquences , ce qui va occasionner un réarrangement des grains, réduisant ainsi l'indice des vides et augmentant la densité relative et la compacité du sol traité.
 

 


 
Cette technique permet également de réduire les risques de liquéfaction en cas de séisme. Tous les sols ne sont pas vibrocompactables :
 
 

Ce système d'amélioration des sols n’est pas une invention récente : inventé en Allemagne, en 1934, par S. Steuermann et W.L. Degen, les innovations récentes en matière d'outillage ont permis d'en améliorer considérablement la fiabilité, le rendement, et l’éventail des plages d’utilisation. Il s'agit donc maintenant d'une technique éprouvée et fiabilisée.
 

         1.2.principes et techniques utilisées

 
Un vibrateur, manipulé par une grue, est positionné au-dessus de la zone à compacter (voir illustration ci-dessous) 
 

 
               Sonde de vibrocompactage                                                     vibreurs                                 
 
 
La densification d’une portion de sol est un processus en 3 étapes :
  • Enfoncement du vibreur à la profondeur désirée, grâce à l’action conjointe de son propre poids, des vibrations et de jets d’eau et d’air à haute pression. Les jets d’eau à la pointe du vibreur sont alors coupés.
  • Compaction : obtention d’un cône favorisant la mise en place de matériau d’apport (sable ou gravier ) dans la cavité créée. Un flux d’eau le long du vibrateur aide au transport du sable jusqu’à la zone de compactage .
  • Retrait lent du vibrateur. :on obtient alors un cylindre de terrain densifié de 2 à 4 mètres de diamètre.
 
 
 

Le vibrocompactage n’est efficace qu’à partir de 1 à 2m de profondeur , d’où la nécessité de recourir à des techniques additionnelles pour densifier également la couche de surface. Dans le cas de Palm Jumeirah, des rouleaux à impacts ont été utilisés.