Fiche 2 : Les enjeux

Les enjeux de notre projet sont distincts entre chacun des groupes. Nous détaillerons sur cette page les enjeux globaux que peuvent avoir chaque binôme.

 

Binôme 1 : Circulation des eaux et érosion des remblais sableux


 
L’objectif de ce binôme est d’étudier la circulation des eaux entre les palm de l’île ainsi que l’érosion de l’île suite au déferlement de la houle. Autour de ces deux axes s’articulent plusieurs enjeux.
 
1. Circulation des eaux : 
 
  • Plusieurs risques de pollutions liés à l’utilisation quotidienne de l’île sont réellement présents. L’île prévoit d’accueillir 1 500 yachts, leurs utilisations impliquent des rejets de carburant à l’intérieur des digues. Le non renouvellement des eaux impliquent nécessairement la stagnation de l’eau et une dégradation de sa qualité. De la même façon, une pollution suite à une rupture ou une fuite d’une conduite de collecte des eaux usées est envisageable.
  • La stagnation de l’eau implique également le développement d’algues ou de lentilles d’eau qui vont d’une part influencer l’écosystème en place mais aussi modifier les caractérisques de l’eau. En fonction des ces évolutions l’eau ne répondra plus aux critères voulus par le promoteur.
 

2. Erosion des remblais sableux :
 
  • Les remblais sableux ont été construit totalement artificiellement et la situation géographique de Dubaï implique que l’île est soumise à des contraintes de courant, de houles et de marnage qui vont éroder l’île et transporter du sable. La morphologie de l’île sera donc modifiée par le transport sédimentaire. Nous allons simuler cette érosion et en estimer un taux.
  • Outre les évolutions de la morphologie des remblais, l’érosion modifiera leurs caractéristiques structurelles. Nous transmettrons au binôme 2 nos résultats qui étudiera la tenue des remblais.
  • D’un point de vue environnemental, la construction même de l’île a des répercussions sur  l’environnement. Des millions de tonnes de sables ont été aspirés du fond des océans. Etant donné son ampleur, ce trou va nécessairement modifier le transport du sédiment dans le golf persique ainsi que la circulation des eaux.

 

Binôme 2 : Structure


 
L'objectif principal de ce trinôme est d'étudier et de comprendre les mécanismes régissant la stabilité des sols sableux présents sur la palme Jumeirah dans l'émirat de Dubaï. Il s'articule principalement autour de trois grands axes:
  • analyse des techniques de remblayage et de compaction (technique de vibrocompaction principalement) 
  • étude des sols marins du golfe persique aux abords de l'émirat de Dubaï
  • étude théorique et numérique des tassements des remblais de l'île
 
1. Etudier les éventuels problèmes de structure des remblais
Les îles sont construites sur des remblais qui sont exclusivement constitués de sable qui est compacté par la technique de vibrocompaction. Nous simulerons plusieurs scénarios afin de constater de l'influence sur l'île d'une éventuelle montée des eaux.
 
2. Limiter les impacts sur l'environnement
Il s'agit ici d'évaluer sur l'environnement proche de l'île les impacts environnementaux que peuvent générer une construction d'une telle envergure. En effet un chantier de cette ampleur entraîne nécessairement l'amenée de machines importantes générant des nuisances environementales.
 

Binômes 3 & 4 : Adduction d'eau potable et assainissement


 
Les objectifs de ces deux binomes est d'assurer l'adduction en eau potable, ainsi que l'évacuation et le traitement des eaux usées sur l'île de Palm Jumeirah, ainsi que d'en étudier les impacts sur l'environnement de l'île.
Ces études s'articuleront autour de deux phases:
  • Dimensionnement d'une usine de dessalement d'eau et d'une usine de traitement des eaux usées
  • Modélisation des réseaux d'eau potable et d'assainissement.
Les enjeux de ces deux binomes sont très proches, et seront principalement les suivants :
 
1. Adapter les infrastructures à la demande de la population:
L'île artificielle de Palm Jumeirah contiendra en majorité des complexes hoteliers et des villas de luxe, ce qui implique des besoins  largement supérieure à la moyenne, il conviendra donc d'adapter les capacités de nos usines et de dimensionner les pompes et le réseau en général pour satisfaire cette demande.
 
 
2. Innover pour un produit de meilleure qualité:
Un des principaux enjeux de notre projet sera d'associer innovation technologique à efficacité et rentabilité.
En effet, l'usine de production d'eau potable par dessalement d'eau de mer devrait d'être doté d'un agencement de procédés et de membranes innovant dimensionné pour permettre d'optimiser la qualité de l'eau produite et le rendement total de l'usine.
 
3. Limiter les impacts sur l'environnement:
Il s'agira enfin et surtout de produire et d'acheminer et de traiter cette eau en minimisant l'impact produit sur l'environnement.
En effet, il s'agira d'étudier si les rejets d'eaux saumâtres dans la mer par l'usine de dessalement peuvent créer des dysfonctionnements environnementaux, et bouleverser la faune et la flore avoisinantes. D'autre part, on évaluera les fuites du réseau d'assainissement, quantifiant ainsi d'éventuelles pollutions, et on se penchera sur la qualité des eaux produites et des boues rejetées.