Définition du périmètre d'étude


Afin de réaliser un inventaire des émissions de gaz à effet de serre, nous devons tout d'abord définir un périmètre d'étude (ou « extraction », d'après la nouvelle version de la méthode Bilan Carbone® de l'ADEME). En effet, il est nécessaire de fixer une limite pour les émissions que l'on va prendre en compte.

La figure ci-dessous schématise les 3 approches possibles pour effectuer cet inventaire :

Source : "Les gaz à effet de serre concernés et les différents postes d'émission" - www.ademe.fr/bilan-carbone/

Approches :

·        

le périmètre interne : il est défini par le premier cercle jaune concentrique. C'est le périmètre le plus restrictif, on ne comptabilise que les émissions liées à l'utilisation de combustibles dans les locaux (chauffage et procédés), ainsi que celles non liées à une combustion ( réaction chimique, fuite...).

·        

le périmètre intermédiaire : représenté par le cercle orange du milieu. Cette approche inclut la production d'énergie en plus des transports, qui ont une part importante dans les émissions de GES, ainsi que le déplacement des salariés et des visiteurs sur le site.

·        

le périmètre global : il comprend l'ensemble des émissions de GES associées aux processus physiques qui sont nécessaires au fonctionnement du site. Cette approche est maximale et demande un gros travail de collecte de données.

Nous avons choisi de considérer le périmètre d'étude global. En effet, malgré le nombre de données à collecter et parfois l'absence de données pour certaines parties, c'est l'approche qui nous semble la plus pertinente pour ensuite estimer les conséquences des émissions des gaz à effet de serre et proposer des améliorations.