La chaîne de traitement des eaux de ruissellement

Le traitement consiste à éliminer le chrome hexavalent dissous dans les eaux de ruissellement. Les eaux étant particulièrement chargées en sédiments, le traitement se fait en deux temps : les matières en suspension sont d’abord retirées de l’effluent collecté avant de procéder à l’élimination du chrome hexavalent par une résine échangeuse d’anions
Figure 1 : Schéma de la chaîne de traitement des eaux de ruissellement
Légende : en bleu, les installations de traitement de l’effluent ; en vert, les dispositifs de lavage des installations et de gestion des eaux de rétrolavage
Les étapes de la chaîne de traitement se succèdent linéairement. Ainsi, on a une décantation primaire dans le bassin de rétention [1], une décantation lamellaire plus fine [2], une filtration sur sable [3] puis un traitement sur une résine échangeuse d’anions [4]. En sortie, le rejet est conforme aux normes et aux objectifs fixés.
Les boues issues du curage du bassin de rétention et du décanteur lamellaire sont stockées sur les stériles. Le chrome dans les sédiments est sous forme trivalente (insoluble dans l'eau et moins toxique pour l'environnement que la forme hexavalante).
Les eaux de rétrolavage du filtre à sable sont renvoyées en tête de décanteur tandis que les eaux concentrées en chrome VI issues du lavage de la résine subissent une réduction biologique [6]. L'effluent de sortie est également conforme aux normes et est rejeté en rivière.