Introduction

          L'augmentation de la population, couplée au développement industriel de ces dernières décennies, ont engendré une demande énergétique exponentielle. Les enjeux associés à l'énergie ne sont pas seulement humain, mais également politique! En effet, un état qui n'est pas capable d'assumer une partie de sa production se trouve à la merci de ces fournisseurs.  S'ajoute à cela les nouvelles contraintes environnementale sur les émissions de gaz à effet de serre et autres formes de pollution. Au sommet de Copenhague, fin 2009, la France s'est engagée à réduire de 20% ses émissions en CO2 d'ici 2020. La course au développement des énergies renouvelables est donc lancée, une nouvelle niche économique créée. Si ces dernières années ont connu un fort engouement pour l'énergie éolienne et solaire, l'énergie marine, en revanche, n'a pas connu un tel essor jusqu'à présent, bien que la technologie permettant d'extraire l'énergie de ces gigantesques masses d'eau que sont les océans existe depuis les années 80.

         La côte Atlantique Nord possède un nombre important de sites potentiellement intéressants pour l'exploitation énergétique de la houle. En France, c'est la région Bretagne qui possède les sites les plus prometteurs. 

 

Moyennes annuelles de kW/m sur les côtes européennes

source : pelamiswave.com

(source : pelamiswave.com)

 

        Notre projet de Bureau d'Etudes Industriel porte sur l'implémentation d'une ferme de Pelamis, dispositif houlo-moteur, au large de Brest. Ce système utilise les oscillations contraires de plusieurs segments au passage d'un train de vagues.

       Après son échec au Portugal dû à des problèmes techniques et à la crise financière, un nouveau projet, AEGIR, a été annoncé le 16 Décembre 2009 avec l'installation au large des îles Shetland de 26 machines Pelamis P2 nouvelle génération. Chacune de ces machines devraient être capable de générer 750kW (ce qui équivaudrait à de l'énergie pour 13.000 foyers par an).






Haut de page
Principe de fonctionnement