Paramètres de calcul

L'écoulement que nous traitons possède un nombre relativement petit de paramètres. L'entrefer étant fixé et la vitesse de rotation du cylindre intérieur étant fixée, les seuls paramètres qu'on puisse faire changer sont la viscosité et la masse volumique des fluides dans la colonne.

Cependant étant donné l'étude des rapports de masse volumique entre la phase continue et la phase dispersée, il ne nous reste que la viscosité pour faire varier le nombre de Reynolds dans l'écoulement.

Une fois la géométrie modifiée par rapport au dernier BEI, l'étude hydrodynamique à également dû être validée à nouveau. Cette étude a été réalisée en balayant une gamme de nombre de Reynolds important afin de caractériser précisément les transitions de régime d'écoulement décrit dans le tableau Tableaux des l'ecouelements de Taylor-Couette. Ainsi nous avons mené sous JADIM une campagne de simulations pour des Reynolds de 50, 100, 200, 400, 800, 1200, 1500, et 1800.

Sous Fluent, pour pouvoir comparer les résultats entre les codes, les mêmes valeurs de Reynolds ont été choisies.

Par contre, un choix du matériau à simuler a fallu et  a été fait comme précédemment :

- phase continue : l'acide nitrique (masse volumique de 1504kg/m3)
- phase dispersée (gouttelettes): le kérosène (masse volumique de 780kg/m3)
 
Le kérosène a été choisi car il présente des propriétés physicochimie proche de celles du mélange réel radioactif  utilisé au CEA : 30 % TBP ( phosphate de tributyle) dans du TPH(alcane). Néanmoins sa masse volumique a été modifiée pour 830kg/m3 dans le but de s'approcher plus précisément du mélange réel.
 
La viscosité de la phase continue est la variable choisie pour faire varier le nombre de Reynolds (en fixant tous les autres paramètres).