Conclusion

Conclusion

 

 

 

   Dans le cadre de notre BEI, nous avons mis en place un code matlab afin de modéliser les phénomènes thermo-hydrauliques dans l'évaporateur du circuit de refroidissement du satellite. Les études ont pris en compte la transition entre les différents modèles au fur et à mesure des changements de régime d'écoulement dans l'évaporateur. Nous avons comparé l'influence de différents modèles physiques tels que les modèles annulaires avec et sans arrachage ainsi que les modèles de frottements et de coefficients d'échanges. Les résultats ont montré que l'arrachage n'a que peu d'influence sur l'écoulement et les transferts de chaleur. Les études ont également porté sur les modifications de la géométrie du système afin de nous placer dans la configuration la plus défavorable tout en respectant les limites imposés par notre cahier des charges. Notre modélisation du système est en accord avec le cahier des charges. Néanmoins, il reste à déterminer si les pertes de charges ne sont pas trop importantes.

   Certains aspects traités dans ce projet peuvent être approfondis dans des études ultérieures. L'étude des données expérimentales du modèle de frottement interfacial de Churchill peut être poursuivie et complétée par une recherche de nouveaux modèles. Des tests devront être effectués lorsque le cahier des charges final, proposé par l'industriel, fixera la localisation des composants électroniques.

   D'un point de vue plus personnel, ce projet fut une expérience professionnelle enrichissante. Nous avons mis en application et approfondi nos compétences techniques dans le domaine des écoulements diphasiques. Par ailleurs, nous avons pu mettre en place tout le travail amont nécessaire à la gestion d'un projet via notre cursus ENSEEIHT. La bonne communication entre les différentes parties prenantes du projet nous a permis d'effectuer notre travail efficacement et d'optimiser notre organisation.

 

Page précédente   Page suivante