Cartographie

Cartographie

 

Une fois ces nombres calculés nous pouvons maintenant comparer les valeurs trouvées à celles publiées dans la littérature. Pour cela nous allons étudier des articles sur les écoulements diphasiques en micro-gravité. Grâce aux données des différents articles nous pouvons ainsi créer une cartographie des écoulements ce qui nous permet de classifier notre écoulement. Les articles en questions sont ceux de :

  • Lowe et al.
  • Dukler at al.
  • Chen et al.
  • Zhao et Rezkallah
  • Ohta et al.

Ainsi que les données suivantes :

  • Mac Quillen
  • Bousman
  • IMFT

repertoriées dans le fichier suivant

 

Nous avons commencé par comparer les cartographies en jV/jL car ce sont elles qui sont en général tracées dans la littérature. Les résultats que nous obtenons alors semblent indiquer que l'écoulement dans les tubes peut commencer en transitoire pour se finir en annulaire. Il est à noter cependant que cette cartographie perd de sa pertinence du fait que les diamètres ainsi que les les fluides mis en jeu varient en fonction de l'expérience faite par l'équipe de recherche et ne correspondent pas exactement à celles de notre système. On peut également remarquer qu'il y a peu de valeurs proches de celles calculées pour le satellite avec un diamètre de 12 mm (étant celui qui semble le plus pertinent d'après l'étude d'Erik Matras). Toutefois les données de Chen et al. Ref Efzefze ont des similitudes dans les vitesses mises en jeu ainsi que les titres étudiés, nous allons donc nous intéresser plus spécialement sur ces données afin de servir de base de valeurs pour comparer nos études futures.

Dans un deuxième temps nous avons créé une cartographie en fonction des nombres de Reynolds liquide et vapeur afin de comparer les données des différents articles en faisant abstraction des différentes échelles caractéristiques grâce à l'utilisation des nombres adimensionnels.

A la vue de cette nouvelle carte de configuration, il semble pertinent de classer notre écoulement comme un annulaire. On peut toutefois remarquer que les points issus des articles sont en général hors du domaine de fonctionnement de notre système ce qui nous permettra pas d'utiliser ces données comme références précises pour les modélisations futures à choisir. Les données des articles pourrons nous servir à émettre des hypothèses quant aux modèles à retenir, mais ces conclusions devront être regardées avec la connaissance de cet écart de nombres adimensionnels (ici les Reynolds). On peut tout de même noter que les données expérimentales d'Ohta et al. ref  jefzgkfgz sont très proches de la configuration retenue pour le satellite ; pour autant l'article en question ne donne pas de données de pertes de charges, ainsi il ne nous permettra pas de tirer des conclusions quant à ses modélisations.