Introduction

Aller à la page Objectifs du projet


Présentation des sols électriques :

Ces types de sol sont composés de plusieurs dalles qui transforment l'énergie mécanique des marcheurs en énergie électrique. De nos jours, il existe plusieurs technologies et applications possibles.

 

  • Les dalles piézoélectriques

Ce système fonctionne grâce à l'effet piézoélectrique direct des matériaux utilisés pour sa fabrication (une contrainte mécanique sur les matériaux piézoélectriques entraine la création d'un courant électrique). La faible résistance de ces dalles et leur rendement peu élevé constitue aujourd'hui un frein aux  implantations.

Dalles piézoélectriques installées sur des trottoirs en Amérique

Source

 

Haut de page

  • Les dalles électromagnétiques

Le concept de champ électromagnétique décrit de manière unifiée les phénomènes électriques et magnétiques. En effet les champs électriques et magnétiques sont liés: un champ magnétique variable engendre un champ électrique et réciproquement un champ électrique variable est source d'un champ magnétique. Les dalles électromagnétiques reposent sur ce concept. Deux aimants au sein de la dalle créent un champ magnétique. Lorsque les personnes marchent sur le trottoir, la dalle sous leurs pieds (et plus particulièrement les ressors) se compressent sous leur poids ce qui fait bouger un des aimants et fait donc varier le champs magnétique. Un champ électrique est donc créé. L'intensité électrique générée est récupérée et stockée dans des batteries. Dans notre cas, ces batteries permettront d'alimenter les lampadaires reliés aux dalles une fois la nuit tombée (et donc une fois les lampadaires allumés).

Source

Pour ce type de dalle, l'enfoncement est de quelques millimètres seulement et reste peu perçu par le marcheur.

 

 

Historique d'une telle technologie: d'une utilisation ludique... à une utilisation d'intérêt général

La première utilisation de ce type de technologie a été réalisée à Rotterdam aux Pays-bas dans la boîte de nuit Watt. Des dalles piézoélectriques rétro éclairées ont été mises en place sur la piste de danse afin de récupérer l'énergie des mouvements des danseurs pour produire de l'électricité. Cette électricité était ensuite utilisée pour éclairer les dalles. La production d'électricité est donc basée sur l'intérêt des gens à marcher sur ces dalles et un aspect ludique a donc été développé afin de les inciter à le faire.

Dalles rétroéclairées en boite de nuit

Source

Un deuxième exemple d'utilisation est l'implantation de dalles dans le métro de Tokyo au Japon. Avec les flux de centaines de milliers de personnes qui les parcourent, ces dalles génèrent une puissance électrique suffisante pour alimenter le système de contrôle des passagers. Dans ce cas, les dalles sont intégrées dans le pavement et les personnes passent naturellement dessus.  

Tapis générateur  d’énergie piézoélectrique pour alimenter les bornes de validation des tickets dans le métro de Tokyo

Source

Enfin, la ville de Toulouse se montre aujourd'hui intéressée pour implanter quelques dalles électromagnétiques pour produire l'énergie nécessaire à l'alimentation des lampadaires voisins.

Dalles électromagnétiques implantées à Toulouse

Source

Ce couplage avec les lampadaires intéresse aussi certains pays en voie de développement voulant éclairer quelques unes de leurs rues, mais n'ayant pas encore de réseau de distribution d'électricité. Dans ces cas là aussi le passage des piétons sur les dalles serait naturel et non influencé par des procédés ludiques.


Haut de page

Aller à la page Objectifs du projet

 

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :