Mise en place de l'ACV de la dalle

Mise en place de l'ACV de la dalle

Evaluation des impacts de la dalles


Étapes de réalisation de l'ACV de la dalle

 

Objectifs et champ d'étude

 

              L'objectif principal est d'estimer le coût environnemental de la production d'1 kilowattheure d'électricité par la dalle électromagnétique. Comme la production d'énergie d'une dalle est reliée au flux de piétons passant dessus (nombre de pas), nous avons évalué l'impact de la fabrication d'une dalle sur l'environnement. L'impact par kWh produit sera déterminé dans la suite du projet dans l'optique de suivre son évolution en fonction du flux de piétons, et de le comparer au réseau.

               Cette ACV de la dalle va également nous permettre d'identifier les points critiques de ses étapes de fabrication.

 

 

Inventaire des flux

 

                Pour commencer notre étude, nous avons mis en place un inventaire détaillé de l'ensemble de étapes du cycle de vie des différents composants.

                Les bases de données de SimaPro étant relativement riches, nous avons, pour chaque composant, remonté cet inventaire au regard des ACV proposées dans le logiciel, en partant du composant fait, et en allant vers sa (ou ses) matière(s) première(s) constitutive(s). Nous avons alors rencontré 3 cas de figure :

  • l'ACV de la batterie, qui est une pièce courante, avait déjà été faite. Nous l'avons donc intégrée telle qu'elle à l'ACV globale de la dalle.

Au contraire, aucune ACV n'avait été préalablement réalisée pour le composé R. Dans ce cas nous avons estimé les quantités des différents matériaux dont il est composé, exprimées en kilogrammes.

  • Soit le composant est fait d'un matériaux relativement complexe, nécessitant des procédés chimiques lourds, comme pour les plastiques ou les alliages métalliques. Dans l'ensemble de ces cas, nous avons pu obtenir directement depuis la base de données Ecoinvent l'ACV du matériau correspondant  (où donc les transformations des matières premières et leur transport sont intégrés).
  • Soit le composant est constitué de manière homogène d'une matière première donnée, comme le composé GblC en aluminium. Dans ce cas nous avons alors intégré à l'ACV de la dalle, l'ACV de Ecoinvent de l'extraction de la matière première.

 

               Dans ces 2 derniers cas, il s'agissait de décortiquer les différents éléments de la dalle afin de retomber sur des composants dont le matériaux était homogène, et dont l'ACV était accessible dans la base de données Ecoinvent.

              Grâce aux documents techniques auxquels nous avons eu accès, nous avons pu calculer le volume exact de chaque sous-composant de matériau homogène. Ce matériau ou sa matière première étant connu, sa masse volumique l'est aussi. Nous avons donc pu déterminer le poids de matiériau utilisé pour la confection du composant R. Ce travail a en fait été réalisé pour l'ensemble des pièces de la dalle mise à part la batterie. Les poids des matériaux et matières premières entrant dans la composition de la dalle sont nos entrées de l'ACV.

               Mis à part la batterie, nous avons ainsi finalement tenu compte uniquement du poids des matériaux et matières premières intervenant dans la réalisation de la dalle électromagnétique. En effet, les étapes de fabrication des composants et sous-composants de la dalle, ainsi que le fabrication de la dalle en elle-même, étant des étapes relativement simples et négligemment coûteuses par rapport à la transformation de leur matière première, nous les avons assimilées à des processus d'assemblage.

 

  

Réalisation de l'inventaire des matériaux et matières premières, calcul de leur poids.

               Il y a au total 29 composés de matériau homogène, correspondant aux 7 pièces de la dalle.

 

 

Périmètre final retenu et données d'entrée de notre ACV de la dalle

 

               Nous avons donc finalement intégré à notre analyse :

  • l'ACV complète de la batterie
  • les ACV de l'ensemble des matériaux constitutifs de la dalle qui comprennent l'extraction des matières premières et leur transport, les procédés chimiques et industriels de transformation.

 

Les limites de notre analyse

 

               Notre analyse n'intègre pas le transport des éléments de la dalle vers son site d'assemblage de Toulouse, les éventuels procédés de fabrication des pièces, les phases d'installation/ désinstallation de cette technologie.

               Il convient de mettre en balance cela, et notamment par rapport à l'absence des transports des éléments de la dalle vers Toulouse dans notre ACV, avec le fait que ce projet est réalisé également dans une optique de promotion de l'activité industrielle toulousaine.

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :