Critère technique d'implantation

Autres critères d'implantation

Critère environnemental


Critère technique d'implantation

 

A partir des potentiels piétons calculés pour chaque tronçon, il est possible de déterminer si l'énergie produite va être suffisante ou non pour allumer tous les lampadaires (ou une partie) pendant la nuit. Cependant, le nombre de piétons ne suffit pas à lui tout seul à déterminer cela. La longueur de la rue, la largeur du trottoir, la présence d'obstacles (bouche d'égouts, poteaux, arbres...) ainsi que le nombre de lampadaires dans la rue sont des critères à prendre en compte. Ainsi pour un même flux, plus le nombre de lampadaires est élevé et plus il va être difficile de tous les allumer. La largeur du trottoir et la présence d'obstacles vont quand à eux limiter la surface d'implantation disponible et donc l'énergie produite via le nombre de dalles maximum qu'il est possible d'implanter.

Pour estimer s'il est techniquement possible d'allumer la totalité des lampadaires d'un tronçon, nous avons utilisé l'algorithme décisionnel mis en place par le binôme 2. Ce dernier prend en compte les critères cités ci dessus.

La carte ci dessous montre le pourcentage de lampadaires allumées par tronçons.

Figure 1 : Pourcentage de lampadaires alimentés par tronçon de rue

 

Les tronçons en vert correspondent à ceux pour lesquels 100% des lampadaires sont allumés. Cela est possible dans très peu de rues  seulement. Or il peut quand même être intéressant d'allumer une partie des lampadaires. C'est pourquoi nous avons représentés en orange les tronçons où une alimentation de 75% des lampadaires est possible. Les tronçons sur lesquels aucun lampadaire n'est implanté sont  représentés en  noir.

 

La carte ci dessus nous donne une idée des endroits où il serait judicieux d'implanter les dalles électromagnétiques en fonction du nombre de lampadaires qu'elle pourraient alimenter. La carte ci dessous illustre une autre manière de voir les choses. Elle représente la différence entre le nombre de lampadaires allumables et le nombre de lampadaires total et permet ainsi de déterminer les zones en déficit d'énergie et les zones en surplus. Elle permet donc de définir les lieux où on peu transporter les surplus d'énergie. Par exemple, la rue Lafayette le long du Capitole (en bleu) a un surplus d'énergie (car elle n'a pas de lampadaires) qu'elle pourrait redonner facilement à la rue du Taur ou la rue de Rémusat adjacentes. Le même raisonnement est envisageable avec tous les tronçons en bleu.

Figure 2 : Différence entre nombre de lampadaires présents dans la rue et nombre de lampadaire allumés par tronçon de rue

 

Afin d'être plus précis et de renforcer les cartes ci dessus, nous avons aussi calculé le nombre de lampadaires allumables par tronçon, si on installe des dalles électromagnétique sur tout le trottoir, afin de déterminer les endroits où l'énergie produite est la plus importante. La carte ci dessous représente cela.

Figure 3 : Nombre maximal de lampadaire allumable par tronçon de rue

 

Cette carte est assez différente de la carte des flux moyens. Cela est dû à l'effet des critères énoncés plus haut (largeur trottoir, présence d'obstacles... sauf le nombre de lampadaires présents dans la rue).

Haut de page


 

Autres critères d'implantation

Critère environnemental

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :