Méthode des micro-habitats

La méthode des micro-habitats permet de simuler les capacités d’accueil potentielles d'un tronçon. L’objectif initial de cette méthode était de proposer une aide pour la détermination des débits à réserver en aval d’ouvrages hydroélectriques. Elle a donc été développée plus particulièrement pour des espèces telles que la truite fario et le saumon atlantique, pour des hauteurs d'eau assez faibles.

La méthode des micro-habitats combine un modèle hydraulique et un modèle biologique (qui prend en compte une espèce à un stade de développement donné) pour attribuer à une surface élémentaire une note entre 0 et 1 (appelée valeur d'habitat) en fonction de ses caractéristiques (hauteur, vitesse et substrat) à un débit donné.

La Surface Pondérée Utile (SPU) s'obtient en sommant les différentes surfaces élémentaires pondérées par leur note. La valeur d'habitat globale du tronçon (en %) s'obtient en la divisant par la surface totale en eau. Cette note peut s'exprimer comme un pourcentage de surface utile à un débit donné pour une espèce donnée à un stade de développement donné.

 

Cliquer sur l'image pour aller à
"Modèle hydraulique"

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :