Scénario n°1

  • Description du scénario 1 : chevrette arasée et chenal non creusé

Le premier scénario consiste à intervenir le moins possible, juste assez pour résoudre les problèmes d'ensablement de la "Petite Loire" et l'incision du chenal principal. Ainsi, l'idée de ce scénario serait d'araser la chevrette pour permettre à la "Petite Loire" de se recreuser par elle-même.

  • Évaluation du scénario

Le creusement de la Loire a des impacts très négatifs sur la biodiversité :

- suppression de la couche de sol habitée par la faune et la flore benthique,

- suspension et turbidité engendrées par les travaux,

- migration de la faune du site le temps des travaux,

- non diversification des écoulements.

 

Ainsi le creusement de la Loire de manière naturelle nécessite plus de temps mais est plus doux et peut permettre d'atteindre un nouvel équilibre de la biodiversité très favorable. Il permettrait d'obtenir un creusement qui n'altère pas le milieu, un méandrage naturel, des hauteurs et vitesses plus diversifiées. Il pourrait potentiellement permettre le retour d'espèces rhéophiles telles que le barbeau, le hotu ou le spirlin, tout en conservant des zones à vitesses et hauteurs faibles pour la nurserie.

 

Pour quantifier précisément la qualité des habitats obtenus par la méthode des micro-habitats, il faudrait mettre en oeuvre un modèle hydromorphologique très perfectionné dont la mise en place serait très longue et nécessiterait plusieurs reconnaissances de terrain. Il s'agirait en particulier de simuler le creusement de la "Petite Loire" par les crues les plus représentatives (type crue biennale).  Il n'est même pas certain que les modèles actuels puissent simuler de manière suffisamment réaliste l'auto-creusement de la "Petite Loire".

  • Faisabilité du scénario

Ce scénario ne peut être obtenu que si les forts écoulements de la Loire sont suffisamment puissants pour creuser eux-même le nouveau bras. Ce phénomène a été testé par le binôme Transport Sédimentaire et les résultats n'ont pas été concluants quant à un auto-creusement de la "Petite Loire". N'ayant pas été retenu comme un scénario viable du point de vue "transport sédimentaire" et "inondations", il n'est donc pas utile de l'étudier plus en profondeur.

Cliquer sur l'image pour
aller à "Scénario n°2"

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :