Plantes indigènes

Dans la suite certaines plantes caractéristiques du bord de Loire et leurs enjeux vont être présentées et analysées. Nous traitons en premier les plantes indigènes qu'il faudra proposer préférentiellement dans notre projet, puis en second les plantes invasives dont nous essayerons d'éradiquer, et pour finir, nous listerons les espèces de la faune rivulaire  qui ont besoin d'habitats particuliers pour assurer leur maintient à Orléans.

Une plante indigène est une plante qui croît spontanément dans une zone sans avoir été introduite par l'homme sur le territoire qu'elle occupe et pouvant se reproduire sans l'intervention de l'homme et sans culture. Les plantes indigènes caractéristiques du bord de Loire sont présentées ci-dessous.

 

Publicaire vulgaire, Saponaire, Saule pourpre, Peuplier noir (source)

          - Publicaire vulgaire (publicaria vulgaris)

La publicaire est une plante annuelle qui ne dépasse généralement pas les 30 cm de haut. Cette plante est reconnaissable à ses fleurs jaunes. C'est une espèce appartenant à la catégorie de végétations herbacées pionnières du lit mineur représentée sur la carte de végétation, qui se développe sur les sols sableux et les basses grèves du lit mineur de la Loire. La publicaire est en voie de disparition sur le territoire francais, sauf sur les bords de Loire : cette espèce est protégée au niveau national.

- Saponaire (saponaria officinalis)

Herbe vivace à souche rampante, elle croît souvent en colonies denses sur les rives des cours d'eau. Ces fleurs sont roses pâles et apparaissent de juin à octobre. C'est une espèce de fleurs réputée pour son parfum, attirant ainsi certains type de papillons à longues trompes qui assure la pollinisation. Cette espèce appartient à la catégorie de végétation pionnière des sables humides représentée sur la carte. C'est une communauté de plante résistante à la pénurie en eau pendant les périodes estivales. Cette espèce est protégée au niveau national.

- Saule pourpre (Salix purpurea)

Ce petit saule est une espèce pionnière des forêts riveraines de la Loire. De hauteur pouvant varier entre 1 et 6 mètres, c'est une espèce dont la longévité est faible. Ce buisson arbore un port diffus, souvent en boule, et il fait partie des première plantes à fleurir au printemps. Cette plante est bénéfique à la stabilisation des berges, grâce à son système racinaire développé, en effet son rapport volume racine/volume tige est de 1,5. Cette espèce a aussi une forte reproduction végétative, elle sera donc utilisée comme boutures dans notre projet.

- Peuplier noir (populus nigra)

Le peuplier noir est une espèce indigène aux bords de Loire pouvant atteindre 30 mètres de haut, mais est aussi considérée comme une espèce non favorable au projet de stabilisation des pieds de berges. Le système racinaire de cet arbre est très développé mais seulement en surface. De plus, les feuilles de peupliers sont toxiques d'un point de vue piscicole. Au cours de leur croissance, les peupliers produisent beaucoup de bois mort sous forme de branches sèches, produisant des embâcles  dans le cours d'eau lorsqu'elles tombent. Cependant, le peuplier noir joue un rôle épurateur important. Les arbres, par leurs racines, sont beaucoup plus efficaces que la végétation herbacée pour dégrader et recycler tous types de pollution (dont notamment azote et phosphore) présents dans les eaux de débordement et les eaux de nappes phréatiques. Cette espèce appartient à la communauté des bois tendres.

Orme lisse, carex de la Loire (source)

- Orme lisse (Ulmus laevis pallas)

L'orme lisse est un arbre pouvant atteindre 20 à 30 m de haut. C'est une espèce de demi-ombre qui apprécie les sols frais régulièrement inondés. On le trouve en pied de rive de la Loire, dans la partie la plus inondable de la ripisylve. L'orme pousse sur des substrats plutôt fins et sableux, juste au dessus du niveau de la fôret des bois tendres. Il possède un système racinaire très puissant et adapté aux sols de faibles cohésions. Il fait partie de la communauté des bois durs, dont les espèces favorisent la fixation des berges et filtrent les polluants issus des terres voisines. Cette espèce est protégée dans certaine région de France.

- Carex de la Loire (carex ligerica)

Le carex est une plante à feuilles souvent coupantes à tiges souvent de section triangulaire et ayant des fleurs en forme d'épis. Le carex de la Loire  pousse dans les milieux herbacées en haut des grèves sableuses. Cette espèce est protégée dans la région Centre.

haut de la page

Suivant

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :