Étude de crues

 

ÉTUDE DE CRUES

 

 

 

Introduction générale de l'étude

 

Bienvenue sur la partie d'étude de crues. Vous trouverez ici une étude comparative de la zone d'étude pour trois situations, décrites plus tard, au niveau de la gestion du risque inondation. Cette introduction a pour vocation de présenter le problème, les aménagements et le vocabulaire utilisé. Le plan de l'étude est le suivant :

 

 

 

Présentation du binôme et contact

 

Nous nous sommes efforcés d'être le plus précis, explicites et clairs possible dans nos explications afin de rendre notre méthodologie facilement reproductible, en particulier la technique utilisée pour définir un Strickler variable qui est peu documentée actuellement. Si toutefois vous aviez des questions, n'hésitez pas à nous contacter :

 

Poirel Louis (X-N7 SEE) : louis.poirel@polytechnique.org

Aubin Guillaume (N7 SEE) : gaubin@etu.enseeiht.fr

 

 

Présentation de la zone d'étude et des situations

 

  • Zone d'étude

Notre zone d'étude se limite à la zone représentée sur la photographie suivante, elle s'étend jusqu'au pont Georges V en sortie puisque nous disposons de la courbe de tarage en ce point, l'écoulement a lieu de l'Est vers l'Ouest. Il est représenté les différents éléments caractéristiques de notre étude sur la photo suivante :

  • En bleu : rives droite et gauche ;
  • En rouge : digue Sud ;
  • En jaune : duit (définition donnée ici).

 

Zone d'étude


A noter que la digue Nord est confondue avec la rive droite et non-représentée sur la photo précédente. Nous nous intéressons en particulier à l'hydrodynamique de la zone traversée par la petite Loire, puisque c'est celle-ci qui a été modifiée par la DDT 45 lorsque des travaux ont été réalisés. Nous distinguons dans la zone d'étude le bras principal, appelé grande Loire, et le bras secondaire, appelé petite Loire, la définition exacte des sous-domaines de la zone d'étude est disponible ici.

 

  • Situations

Elles sont définies précisément en partie III, nous utilisons le terme situation afin de ne pas créer de confusion avec ce qui est appelé scénario par les autres binômes.

 

Motivation de l'étude de crues

 

Notre étude s'inscrit en marge des autres binômes, en ce sens que nous n'avons pas repris les différents scénarios sur lesquels ils se sont accordés. Cela part d'un constat simple : les premières simulations ont montré une infime différence entre les situations une et trois, avant et après travaux, au niveau du risque inondation. Les scénarios des autres binômes n'auraient donc eu aucun impact majeur sur les inondations, c'est pourquoi nous avons décidé de bifurquer et d'étudier un rebouchement de la petite Loire (situation deux) afin de simuler la situation après plusieurs dizaines d'années si l'on n'avait rien fait.

 

 

 

 

 

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :