2. Motivation de cette étude

2.1 Exploitation des débits journaliers

 

Comme il a été expliqué dans l'historique des crues, les épisodes de crues restent rares et sont peu documentés sur la durée de l'épisode et la valeur des débits constatés. Notre idée a été d'exploiter les données de débits journaliers fournis sur le site de la banque Hydro référencés sur plus de 40 ans, de 1964 à 2011.

 

2.1 Détermination de crues type

 

A partir de ces données de débit nous avons défini divers hydrogrammes de crues caractéristiques de l'écoulement à Orléans. Nous utiliserons une loi de valeurs extrêmes de type Gumbel afin d'approximer la fonction de répartition découlant des chroniques de débit. Nous souhaitons déterminer un épisode de crue décennale et centennale à partir de la fonction de répartition, cette fonction nous permettra de définir les débits pertinents. Nous utilisons les informations des hydrogrammes réels pour les crues décennales une fois celles-ci identifiées, puisqu'entre les années 1964 et 2011 il y en a eu diverses. Cependant aucune crue centennale n'a eu lieu depuis 1907, c'est là qu'intervient la loi de Gumbel pour nous fournir les débits appropriés, nous pouvons ensuite construire l'hydrogramme associé.

 

2.3 Crues décennale et centennale, pourquoi ces choix ?

 

D'après le Plan de Prévention du Risque Inondation (PPRI dans la suite) et le retour d'expérience du siècle passé, les crues décennales et centennales doivent être contenues dans le lit endigué tandis que rien n'est sûr pour les crues centennales. Nous pourrons ainsi vérifier ces informations lors de nos modélisations.

 

 

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :