Qualité écologique

Bienvenue sur la partie intitulée "Qualité écologique" étudiant les conséquences d'aménagements du fleuve Loire dans l'agglomération d'Orléans sur l'ichtyofaune.

Cette page est l'introduction générale. Elle comprend les cinq axes principaux suivants :

  • Présentation du binôme

Cette partie est le résultat du travail de Pauline PREL, étudiante ENTPE en mastère spécialisé à l'ENSEEIHT  et de Sophie LAGEYRE, étudiante à l'ENSEEIHT, en Sciences de l'Eau et de l'Environnement. Nous avons travaillé en collaboration avec l'ensemble du groupe et avons été encadré par les professeurs du BEI (Bureau d'Etudes Industrielles).

  • Contexte général

La Loire, fleuve inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, présente une nature riche et variée, ce qui fait d'elle l'un des "derniers fleuves sauvages d'Europe". C'est pourquoi il est primordial de conserver et de préserver ce caractère naturel surtout quand on souhaite effectuer des aménagements dans son lit.

  • Insertion de notre étude dans le projet de restauration

Notre projet de "bureau d'études industrielles" s'intéresse particulièrement à la restauration de la Loire au passage d'Orléans pour des raisons d'équilibrage des flux d'eau entre la Grande Loire et la Petite Loire dans le but de ne pas amplifier le risque de crues à Orléans et l'incision du lit de la Grande Loire. Pour cela, on définit l'état initial tel qu'il était avant travaux auquel on va comparer des aménagements  (digue arrasée en entrée, chenal creusé) pour déterminer leur efficacité en terme hydromorphologique. 

Cependant, cette étude serait fortement incomplète si l'on ne prenait pas en compte l'impact positif ou négatif de tels aménagements ainsi que du maintien de la situation initiale sur les populations aquatiques peuplant cette zone. En effet, la présence des duits a créé un nouvel écosystème dans la "Petite Loire" qui va être perturbé, modifié voire détruit lors de la remise en eau de cette annexe hydraulique. L'aménagement retenu doit donc respecter les contraintes hydrauliques tout en maintenant une certaine diversité des espèces. C'est tout l'objet de notre étude. C'est pourquoi nous allons mettre en place et tester un aménagement complexe en faveur de la diversité des habitats de l'ichtyofaune, élaboré en collaboration avec le binôme s'intéressant à la végétalisation des berges composé par Madeleine LEPLAY et Lucie ALAZARD. En effet, la protection des racines de la flore rivulaire et les apports nourriciers des hélophytes sont très importants pour les poissons. Ce scénario permettra de tester une combinaison d'habitats susceptibles d'améliorer les conditions de vie des poissons occupant le tronçon étudié.

  • Site étudié dans cette étude

"Petite Loire" et "Grande Loire" vont toutes deux être modifiées par un aménagement sur un plan hydromorphologique et donc sur un plan biologique. De plus, il nous faut connaître les conditions limites en amont et en aval de la zone. C'est pourquoi nous avons retenu la même zone d'étude que le binôme du "transport sédimentaire" (rectangle jaune sur l'image suivante) :

Zone d'étude (source: carte IGN d'Orléans)

Il est à noter qu'avec les données et les moyens à notre disposition, nous ne considérons que ce tronçon et non son intégration dans la globalité du cours d'eau, et notamment dans l'agglomération d'Orléans. Ceci peut fausser la pertinence des aménagements que nous proposerons (frayères, fosses, méandres,...).


Nous effectuerons une évaluation biologique de quatre états distincts :

- l'état initial : aucune modification ni sur la digue (trait rouge dans le cadre jaune sur l'image ci-dessus) ni sur la "Petite Loire",

- le scénario n°1 : arasement de la digue sur sa partie amont (au niveau du cercle bleu sur l'image ci-dessus) sans modifier le lit de la "Petite Loire",

- le scénario n°2 : arasement de la digue sur sa partie amont (au niveau du cercle bleu sur l'image ci-dessus) associé à la création d'un chenal dans le lit de la "Petite Loire" (polygone bleu sur l'image ci-dessus),

- le scénario n°3 : arasement de la digue sur sa partie amont (au niveau du cercle bleu sur l'image ci-dessus) associé à la création d'un chenal dans le lit de la "Petite Loire" (polygone bleu sur l'image ci-dessus) et à l'aménagement des rives de la "Petite Loire" et de l'île située entre le chenal et le duit.

  • Plan de l'étude et description des objectifs

Ainsi, le premier objectif de notre étude sera de définir un état de référence de la Loire dans cette zone et de répertorier les poissons qui seraient susceptibles d'apprécier cet habitat. Il faudra recouper cette liste avec les espèces repérées par pêche électrique sur une station située à proximité du tronçon. Ce travail bibliographique essentiellement dégagera quelques espèces cibles dont les préférences  devront être prises en compte pour cette étude.

Le vocabulaire essentiel à cette étude est synthétisé dans la rubrique intitulée "glossaire".

Forts de la connaissance des milieux de prédilection de l'ichtyofaune présente sur site, nous pourrons définir les détails de l'aménagement complexe afin d'élaborer une nouvelle bathymétrie.

Connaissant les courbes de préférences des espèces cibles, nous évaluerons la qualité d'habitat sur le tronçon étudié pour l'état initial, que nous comparerons à l'étude des différents scénarios proposés par les binômes s'intéressant à l'approche hydro-géomorphologique. Nous concluerons sur la pertinence de tels aménagements dans leur globalité (interventionnisme, coûts, pérennité, ...).

Cette étude sur la valeur d'habitat se fera grâce à la méthode des micro-habitats, dont les principes et ses limites seront décrits dans cette étude. Le logiciel EVHA n'ayant finalement pas été retenu pour réaliser ces calculs puisqu'il n'est pas adapté à la typologie du fleuve Loire, nous décidons d'utiliser le logiciel TELEMAC 2D couplé à un modèle biologique.

Une comparaison des conséquences des aménagements entre eux et avec l'état initial nous permettra d'arbitrer sur l'aménagement le plus transparent du point de vue impact sur la faune piscicole. Ceci afin de trouver un compromis satisfaisant toutes les parties dans la synthèse globale du projet.

Il est à noter que cette étude se veut très formatrice ; nous ne sommes pas limitées par des facteurs externes (moyens, coûts, pressions sociales et politiques,...). Cependant, nous essaierons de critiquer nos résultats en ayant conscience de toutes ces problématiques.

Nous vous souhaitons une bonne visite...

 

Cliquer sur l'image pour revenir en haut de la page

Cliquer sur l'image
pour aller à "Introduction"

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :