La faune rivulaire à Orléans

Castor, Lapin de garenne, Balbuzard pecheur, Fuligule morillon, Grand cormoran (source)

- Castor (Castor fiber)

Le Castor d'Europe ou Castor commun est un grand rongeur aquatique présent dans les cours d'eau et les zones humides des régions tempérées d'Europe et d'Asie. Le castor européen, plus gros rongeur d'Europe pèse en moyenne 21 kg pour un mètre de longueur, il se nourrit exclusivement de végétaux (jusqu'à 2 kg par jour). Il consomme des écorces, des feuilles, des plantes herbacées et des jeunes pousses de ligneux, principalement de saules et de peupliers, espèces présentes sur les berges de la Loire. Animal nocturne, ce rongeur crée son terrier dans les berges, un gîte actif a d'ailleurs été signalé dans notre zone d'étude (sur les berges de la Loire). L'entrée du gîte se trouvant sous l'eau, une variation du niveau d'eau peut avoir un effet dévastateur sur les berges en érodant l'intérieure de la berge au travers des galeries. Après avoir quasiment disparu de l'Europe au XVIIIe siècle, de nombreux programmes de réintroduction ont été mis en place ce qui a permis la protection de l'espèce. Aujourd'hui, le castor n'est plus menacé d'extinction mais reste une espèce protégée selon l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

- Lapin de Garenne (Oryctolagus cuniculus)

Le lapin de garenne ou lapin commun est une espèce naturellement présente en Europe. Mammifères nocturnes et crépusculaires, ces lapins creusent des terriers dans des terrains meubles, dont les sols sablonneux des bords de Loire. Le lapin se nourrit principalement de graminées, mais aussi des tiges et écorces de jeunes arbres. Sa fourrure de couleur brun/roux et sa petite taille (inférieure à 50cm) lui permet de se camoufler et donc de se protéger de ces prédateurs. Les lapins communs sont célèbres pour leurs capacités reproductives, en effet une lapine peut avoir 5 portée par an, comptant chacune 3 à 12 lapereaux. Bien que considéré comme envahissant, la forte mortalité des lapins de garenne est à la limite d'être classé dans les espèces menacées par l'UICN.

- Balbuzard pêcheur (Pandilon haliaetus)

Le balbuzard pêcheur ou « aigle pêcheur » est une espèce de rapace diurne de taille moyenne vivant en couple. Migrateur, cet espèce passe l'hiver en Afrique et le couple retrouve son nid chaque année et le regarnit avec des branches, de l'écorces, de la mousse ou des herbes. Le balbuzard se nourrit exclusivement de poissons (brochets, carpes, tanches, goujons, etc.) présents sur le site d'étude  (inventaires des poissons): il vit à proximité de ses zones de pèche sur un site tranquille et élevé tel que les forêts de bois dur. Ayant quasiment disparu de France au XIXe siècle, il existe aujourd'hui une quarantaine de couples reproducteurs en France dont une vingtaine nichent à Orléans. Cette espèce est aujourd'hui considéré en danger à cause de leur faible effectifs et la tendance évolutive de la population : sa présence dépend entièrement de la disponibilité en poisson.

- Fuligule morillon (Aythya fuligula)

Le fuligule est une espèce de canard plongeur qui fréquente les rivières lentes et larges, les étangs et les fleuves. L'aire de nidification se situe au centre de l'Europe, et hivernent en Europe méridionale. Leur nid est au sol, près de l'eau et caché, il est constitué de jonc et d'herbes. Il se nourrit principalement en plongeant d'insectes (libellules), de mollusques (moules d'eau douce), de têtards, de petites grenouilles, de petits poissons, de crustacés, mais aussi de végétation (graines de céréales, et plantes aquatiques).

- Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo)

Le grand cormoran est une espèce d'oiseau aquatique qui vit près des plans d'eaux douces, riches en poissons présentant un courant faible ou nul. Le grand cormoran se nourrit principalement de poissons vivants qu'il pêche en plongeant, de crustacés, d'amphibiens, de mollusques et de petits oiseaux. Lorsqu'il ne pèche pas, il s'installe en hauteur, à noter que ces fientes « brûlent » les feuilles des arbres qui lui servent de perchoirs. Son nid, lui aussi perché en haut des grands arbres est un amas de branchages et d'herbes.

 

Héron cendré, Martin-pêcheur d'Europe, Sterne pierregarin, Calopteryx éclatant, Hoplie bleue (source)

- Héron cendré (Ardea cinerea)

Le héron cendré est un échassier solitaire, on le trouve dans des zones découvertes, mais il a besoin de quelques arbres pour nidifier, d'où l'importance de proposer un aménagement varié du site. Ils nichent en colonie à la cime des arbres du bord de Loire. Le nid est une plate-forme faite de rameaux de bois et de roseaux, ainsi que de laîches qui doivent donc être disponible sur le site (zone marécageuse pour les roseaux par exemple). Il se nourrit le plus souvent de poissons mais aussi de batraciens, de reptiles et de petits mammifères.

- Martin-pêcheur d'Europe (Alcedo atthis)

Le martin-pêcheur est un oiseau pêcheur de petits poissons tels que les chabots et brochets présents sur le site (inventaire des poissons). On l'aperçoit le long des berges de la Loire, au bord des eaux calmes, propres et peu profonde, plutôt en des lieux abrités du vent et des vagues. Le martin-pêcheur doit disposer d'une eau pure et poissonneuse, c'est pour cette raison qu'il est un bon indicateur naturel de la qualité d'un milieu aquatique. Les rives, pourvues d'arbres et de poteaux utilisés comme des perchoirs sont également appréciées. Ils nichent dans un terrier creusé habituellement dans la berge d'un cours d'eau

- Sterne pierregarin (Sterna hirundo)

La sterne parfois appelé hirondelle de mer, est une espèce d'oiseau aux longues ailes et au vol gracieux. C'est une espèce migratrice qui revient en avril, d'Afrique, vers les bords de la Loire. La sterne habite aussi bien les zones côtières que l'intérieur des terres, dans les habitats les plus divers. Sur le littoral, elle niche de préférence sur les bancs de sable ou sur les grèves dépourvus de végétation de la Loire. Elle se nourrit de petits poissons (éperlans, lançons) et d'invertébrés aquatiques.

- Calopteryx éclatant (Calopteryx splendes)

La calopteryx est une petite libellule qui s'observe le long des berges de la Loire. Les habitats des adultes se trouvent généralement le long des rivières à courants lents bordées de prairies humides et marécageuses. Cette espèce aime le plein soleil et les berges couvertes de carex et de roseaux (Phragmites australis) plutôt que celles trop envahies par les saules et autres buissons. Pour les habitats larvaires, les zones racinaire ou d'enchevêtrement de branches sont optimales.

- Hoplie bleue (Hoplia coerulea)

La hoplie bleue est un coléoptère, de couleur bleu brillant pour les mâles et brun grisâtre pour les femelles. La hoplie est une espèce préférant les endroits herbeux humides (présence de graminées), près des cours d'eau.

haut de la page

Suivant

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :