Choix de la géométrie

Dans cette partie nous nous intéresserons à la géométrie et aux conditions que nous avons imposer pour nos premiers tests.

Etape 1

Notre démarche porte sur l'étude des recirculations à l'aval d'un épi, dans un premier temps nous optons donc pour un domaine comportant un épi avec les conditions suivantes :

Pour initialiser le calcul, on injecte une vitesse 1m/s à l'entrée. On effectue le calcul en modèle k-epsilon de turbulence, avec une densité constante, le fluide utilisé est de l'eau, en régime permanent.

En utilisant cette géométrie, nous nous sommes rendus compte que non seulement elle ne correspond pas à la réalité (la zone étudiée est délimitée en sortie par un deuxième épi, la condition "outlet" en sortie ne convient pas), mais que nous ne distinguions pas la recirculation dans son intégralité :

Etape 2

Nous avons donc ajouter un deuxième épi, ce qui sera plus proche de la réalité et nous permettra de voir la recirculation en entier.

La nouvelle géométrie est la suivante :

N.B : L'ajout du deuxième épi nous permet d'observer son influence mais nous ne nous intéressons pas à ce qui se passe en aval de celui-ci.

On obtient alors : 

Comme on peut le voir, la recirulation est bien visible. Cependant un autre problème se pose alors, la pression n'est pas homogène en entrée :

Etape 3

Pour corriger ce problème, il suffit d'agrandir le domaine entre l'entrée et le premier épi.

De plus, dans le but de raffiner le maillage au niveau des frontières nous diviserons le "wall" en 3 parties où nous pourrons définir des conditions de maillage différentes pour chacune.

C'est sur cette géométrie de base que nous travaillerons désormais.

Géométries testées

Pour les tests effectués en 2D, nous avons choisi plusieurs géométries simples. Aller directement aux résultats 2D.

 

 

 

 

 

Retour au plan (Etude globale)

Vers Raffinement du maillage

 

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :