Instabilité de cisaillement derrière l'îlot n°3

L'objectif de ce paragraphe est de déterminer les caractéristiques de la turbulence à l'aval de l'îlot n°3.

 

L'îlot n°3 mesure 5.3m de long et 3m de large. Nous avons placé des points dans son sillage, toujours dans le but de repérer les fréquences induites par celui-ci.

 

Signaux des hauteurs d'eau

Voici, ci-dessous, les signaux de hauteur d'eau que nous obtenons en chacun des points. Ces signaux sont à nouveau périodiques. L'amplitude des variations "crête à crête" est aussi d'environ 20cm.

NB : pour mieux visualiser les graphiques, cliquez ici.

 

Signaux en fréquences

Nous obtenons les spectres en fréquence suivants :

NB : pour mieux visualiser le graphique, cliquez ici.

Nous remarquons que la fréquence du fondamental est la même que celle trouvée derrière l'îlot n°2, soit 0.056Hz. Tous les autres pics sont des harmoniques. Le troisième îlot est donc assez proche du deuxième îlot pour que les tourbillons générés par ce dernier "noient" les tourbillons qui pourraient être émis. Dans ce cas, les instationnarités présentent dans cette partie du stade d'eaux vives sont donc en grande partie dues à l'îlot n°2.  A moins que ce ne soit le phénomène de résonance évoqué précédemment (voir Instabilité de cisaillement derrière l'îlot n°2 ici), dont les effets se ressentiraient dans toute la zone 2. D'ailleurs, nous remarquons que la hauteur d'eau oscille à la fréquence de 0.056Hz dans toute cette zone d'étude. En effet, si nous traçons les spectres en fréquence d'un signal de hauteur d'eau pris en d'autres points de cette zone, nous retrouvons  cette fréquence fondamentale.

 

Retour au plan (Analyse)

Vers Zone 3

 

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :