Mise en place du problème

Le parcours présente, pour différents mode de fonctionnement, loisir ou compétition, des fluctuations importantes de hauteurs d'eau.

D'où viennent ces instationnarités?

Avant même d'envisager de répondre à cette question, il est nécessaire de comprendre le fonctionnement global du stade d'eaux vives et des éléments qui le composent.

 

 

Visite du site

Dans un premier temps, nous nous sommes rendus sur place le 16 décembre 2010 pour rencontrer M. Prigent, se rendre compte des problèmes d'instationnarité et les visualiser par nous-mêmes.

 

Localisation

Le stade d'eaux-vives est localisé au sud-est de la ville de Pau.

Plan de Pau et localisation du stade d'eaux vives (Google Map)

 

Agencement du parcours

L'ensemble du stade est situé au Nord du gave de Pau. Un bras du Gave provenant de la micro-centrale hydroélectrique en amont est partiellement dévié pour alimenter le bassin de départ. Le bassin de départ alimente en eau deux canaux : un canal de restitution dont les eaux retournent au Gave en aval et le canal utilisé pour le parcours d'eaux vives. Dans ce bassin de départ, les sportifs attendent, s'échauffent et se positionnent pour prendre leur départ. Le parcours d'eaux vives aboutit sur le bassin d'arrivée. De ce bassin, le sportif peut remonter au bassin de départ en empruntant le tapis roulant. Le bassin d'arrivée se déverse dans un deuxième canal de restitution dont les eaux retournent au Gave. Ce canal de restitution est aussi praticable par les sportifs mais les eaux sont nettement plus "calmes" que dans le parcours d'eaux vives.

NB: Cliquez sur les mots soulignés pour situer la zone sur le plan (pour les connexions lentes, soyez patients ! )

plan schématique du stade d'eaux vives

Le bon agencement de ces différents éléments utiles à l'alimentation et la vidange du parcours d'eaux vives est crucial pour maintenir un débit constant dans le parcours. En cas de manque d'eau d'alimentation au niveau du bras du Gave en amont (du aux fluctuations mêmes du Gave), il est possible d'activer le système de pompage, permettant d'alimenter le bassin départ avec l'eau du bassin d'arrivée. Ce système est principalement utilisé en période de compétitions.

 

Canal du parcours

Le fond du canal du parcours est totalement en béton lisse, avec une pente de 1,6%. Il est constitué d'épis et d'îlots en enrochement et de batardeaux en béton ou en bois, visant à engendrer des tourbillons et des vagues stationnaires.

 


Epis au début du parcours

Îlot et batardeau au niveau du coude

Il est long de 300m environ, avec un coude en son milieu de 180°.

 

Modes de fonctionnement

Le parcours d'eaux vives peut fonctionner selon différents modes, loisir ou compétition. Le changement de débit s'obtient très rapidement grâce au système de vannes et pompes. Nous avons pu voir le parcours à sec (2m3/s), à 10 et 14m3/s (débit de compétition). Plus le débit est important et plus les fluctuations de hauteur d'eau sont importantes. Les instationnarités se retrouvent tout le long du parcours, il est donc nécessaire de prendre en compte tout le parcours, de la ligne de départ à la ligne d'arrivée sur près de 300m.

 

 

Données disponibles

Pour mettre en place le problème, et faire les bons choix de simulation (logiciels, conditions initiales, conditions aux limites, valeurs des débits imposés), nous avons visité le site, où nous avons pu interagir avec les responsables du stade d'eaux vives, nous avons aussi pu prendre des vidéos et des photos des points intéressants, puis nous avons eu à disposition un plan de masse et des vidéos de meilleure qualité.

 

 

Retour au plan

Vers Approche théorique

 

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :