Résultats

En résumé, beaucoup de fréquences sont présentes sur les signaux qui ont été analysés. Cependant, la fréquence f=0063 Hz se détache notablement dans cette modélisation alors que nous ne l'observons pas dans le cas où seuls les épis sont modélisés. Cette fréquence semble couplée au jet principal et aux structures tourbillonnaires  créées par le premier îlot, ceci en accord avec les ordres de grandeur obtenus à partir d'études théoriques. L'analyse que nous faisons du phénomène est expliquée de la façon suivante:

  1. En aval du premier îlot, des structures tourbillonnaires sont crées et sont couplées à la variation temporelle de la hauteur d'eau. Ce signal est périodique, de très faible amplitude et de fréquence caractéristique f=0063 Hz (soit une période d'environ 16 secondes).
  2. La présence de l'onde dans l'écoulement principal se traduit notamment par un battement de ce dernier de même fréquence jusqu'au point d'abscisse 425 mètres (revoir la bathymétrie ici) où une partie du flux est dévié contre la rive gauche par la présence d'un petit batardeau rive droite.
  3. Le flux ainsi dévié et d'intensité périodique au niveau de la recirculation doit ensuite s'échapper par la loi de conservation de la masse.
  4. L'onde se propage donc vers l'amont en s'atténuant par l'intermédiaire des bassins intermédiaires présents entre les épis et du forçage sur l'écoulement principal.
  5. L'ensemble crée ainsi un oscillateur auto-entretenu forçant la hauteur d'eau par endroit lorsque qu'il y a résonnance.

 

 

Retour au plan (Parcours réel avec épis, îlots et batardeaux)

Vers Parcours en longueur

 

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :