Observations : simulation avec épis et îlots

Observons les variations de hauteurs d'eau dans l'ensemble du parcours afin de cibler une zone d'étude préférentielle.

 

Vitesses aberrantes en entrée

A l'entrée du canal, nous observons des aberrations de vitesses, comme dans les autres simulations (avec épis et avec épis et batardeaux). Ceci n'est pas gênant, car elles ne perturbent pas le reste de l'écoulement, comme on l'a vu dans la simulation avec épis (ici pour revoir).

Vecteurs vitesses en entrée

 

Observations globales

Vitesse scalaire

Vitesse scalaire dans le parcours

Nous distinguons dans l'écoulement une veine centrale, où les vitesses sont en général importantes, qui passe entre les épis. Entre les épis, il y a des sortes de petites "baies" où l'écoulement est plus calme, avec des vitesses plus faibles. L'écoulement s'accélère au niveau des seuils.

 

Nombre de Froude

Nombre de Froude dans le parcours

Le nombre de Froude a tendance à être supercritique dans la veine centrale de l'écoulement et subcritique dans les "baies". Dans le cas subcritique, la vitesse du courant est inférieure à la vitesse des ondes. Les ondes peuvent ainsi remonter le courant et être ressenties à l'amont de là où elles sont nées. Ceci n'est pas possible dans le cas supercritique puisque la vitesse du courant est supérieure à la vitesse des ondes.

 

Description par zone

Zone 1

La hauteur d'eau et les vecteurs vitesses de l'eau varient peu au cours du temps dans la première partie du canal, avant la courbure. La hauteur d'eau varie avec au plus une amplitude "crête à crête" de 2 centimètres. On distingue cette variation en particulier derrière les épis et lorsqu'on s'approche de la zone 2.

 

Zone 2

En revanche, l'écoulement est turbulent dans la courbure où se trouvent deux îlots. L'amplitude peut varier avec une amplitude  "crête à crête" de l'ordre de la vingtaine de centimètre à certains endroits.

 

Zones 3 et 4

Sur la fin du parcours, la hauteur d'eau oscille toujours à cause de la géométrie et peut être de la propagation d'informations venant de l'amont.

 

 

L'étude se portera donc principalement sur la zone 1, où le comportement de l'écoulement est très différent de celui obtenu avec la simulation avec batardeaux, et sur la zone 2, où la turbulence est la plus forte. Enfin, une étude de la zone 3 permettra de voir si la turbulence amont influence la turbulence avale.

 

 

Retour au plan Parcours réel avec épis et îlots

Vers Analyse

 

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :