Conclusion

L'objectif premier de ce Bureau d'Etudes Industrielles était de répondre à une problématique faisant appel aux connaissances acquises durant notre formation à l'ENSEEIHT avec une méthodologie d'ingénieur. Concernés par les enjeux actuels et futurs de l'eau, nous nous sommes naturellement dirigés vers une amélioration de sa gestion à l'échelle du campus INP Toulouse-Labège. Nous pouvions alors proposer des solutions concrètes pour l'économiser, la réutiliser ou encore la dépolluer. C'est cette problématique motivante qui nous a poussé à nous investir pendant 6 semaines pour aboutir à la proposition d'installations dimensionnées capables d'assurer une meilleure gestion de l'eau sur le campus.

 

Pour notre trinôme, l'objectif était l'installation d'un équipement de traitement des eaux pluviales sur le bassin versant situé sur la commune de Labège. Sur cet espace, actuellement, rien n'est fait pour dépolluer les eaux de ruissellement de leur hydrocarbures avant leur rejet dans le lac voisin. Il nous paraissait alors évident de trouver l'équipement adéquat pour résoudre ce problème. Une première réunion avec les responsables du campus nous a permis de réaliser la principale contrainte de l'exercice, le manque de place. Nous nous sommes orientés vers la solution la plus compacte, le séparateur d'hydrocarbures industriel. Nous avons donc dimensionné avec succès cette infrastructure avant d'effectuer une analyse plus poussée cherchant à valider ou critiquer l'utilisation d'une telle technique. Les études ainsi effectuées ont montré que cette technique n'était certainement pas la plus efficace dans les conditions du campus. Nous avons donc dû rapidement  chercher une autre solution crédible et la plus efficace possible afin de palier à ces problèmes. Le projet s'est ainsi révélé être tout à fait intéressant et pertinent en faisant appel à notre réactivité et notre adaptation.

 

Avec le lit planté de roseaux, nous proposons une solution technique qui va traiter efficacement et à moindre coût les hydrocarbures et les matières en suspension présents dans les eaux pluviales. L'emprise foncière de cette installation est nettement supérieure à celle du séparateur compact d'hydrocarbures mais sa valeur paysagère rend son intégration beaucoup plus aisée. En l'installant à proximité du lac, doté de canalisations assurant une répartition homogène des eaux pluviales, le lit planté de roseau assurerait une dépollution quasi-complète de l'eau avant son rejet dans le milieu naturel. Cet emplacement, à proximité du lac et du chemin voisin, ajouterait du charme à l'endroit et ferait de son emprise foncière un avantage.

 

 

En conclusion, nous avons dimensionné deux solutions envisageables pour le traitement des eaux pluviales de la zone étudiée. Nous préférerions certes appliqué un traitement écologique par filtre de roseaux mais le choix d'un déshuileur décanteur reste possible pour les acteurs concernés. N'oublions pas que nous avons aussi prévu l'installation d'une conduite supplémentaire afin d'évacuer l'eau ruisselant  sur le parking de la villa des gardes. La carte ci-dessous illustre les emplacements choisis ainsi que la surface nécessaire pour chaque solution :

 


Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :