Conclusions

Nous avons eu deux approches différentes quant au calcul du taux de dilution et du temps de séjour d'une pollution accidentelle dans le réseau. La première utilise un logiciel de simulation numérique d'hydraulique urbaine, et est à comparer avec les expériences que nous avons menées directement dans le réseau de l'ENSIACET.

Après avoir comparé les résultats de ces deux approches, nous envisagerons des solutions à proposer dans le cas d'une telle pollution.

 

 

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :