Binôme "gestion des eaux usées"

  • Contexte 

Notre binôme s'intéresse à la gestion des eaux usées industrielles du bâtiment de l'ENSIACET. Cette infrastructure est composée de nombreux laboratoires de recherche ou d'enseignement, qui entraînent la manipulation de composés chimiques plus ou moins dangereux pour l'environnement et la santé. Aujourd'hui, les règlementations sur les rejets aqueux sont de plus en plus strictes et la population est plus attentive et sensibilisée aux problèmes de pollutions des eaux. Il est donc nécessaire pour les industries et les laboratoires de mettre en place des systèmes de traitements des effluents aqueux performants et économiques.

 

  • Objectifs

Dans cette partie, nous nous intéressons plus particulièrement aux pollutions chimiques des eaux usées industrielles du site de L'ENSIACET. Il s'agit d'un problème vaste et compliqué étant donné la quantité gigantesque de produits utilisés au sein de cette école. Notre objectif global est d'analyser le système actuel, étudier ses limites et proposer des solutions efficaces et économiques. Notre raisonnement se base sur l'hypothèse de l'accident, c'est-à-dire : en cas de pollution chimique accidentelle dans un des laboratoires de l'ENSIACET, quels sont les systèmes mis en place? Quels sont les taux de dilution en sortie ? Quels sont les temps de séjours de ces polluants dans le réseau ?

 

  • Étapes de travail et moyens utilisés

 

  1. Étude approfondie des données

a) Étude du réseau

La première étape, et très certainement la plus importante, est la récupération et la bonne compréhension de toutes les données du réseau des eaux usées du site de l'ENSIACET. M. Azam, responsable du patrimoine du site, nous a fourni un fichier au format AutoCAD (.DWG) contenant toutes les données sur les réseaux d'eau du bâtiment. Il sera donc primordial de bien analyser ces données afin de comprendre le système mis en place.

b) Étude de la législation

Lorsqu'on parle de pollution il est indispensable de connaître la législation en vigueur afin de savoir quelles sont les concentrations limites autorisés pour divers composés. Une étude de la directive cadre sur l'eau (DCE) et de la législation sur l'eau de la ville de Toulouse sera donc réalisée.

c) Étude des rejets en polluants de l'ENSIACET

La législation implique des contraintes pour des composés variés. Cependant, nous n'aurons pas le temps de mener l'étude pour tous les composés rejetés par l'ENSIACET, puisqu'il en existe plusieurs centaines. Nous ferons donc un tri en sélectionnant quelques composés dangereux et très utilisés.
Nous avons par exemple pensé à l'acétone qui est extrêmement utilisé dans les laboratoires de l'ENSIACET, notamment pour le nettoyage, et peut fréquemment se retrouver dans les effluents. Des déchets alcooliques peuvent également être étudiés, étant donné la quantité obtenue. Ces déchets peuvent entrainer une augmentation de la DCO ce qui pose problème pour les stations d'épurations situées en aval de l'école.
 
 
  1. Modélisation du réseau

a) Étude du taux de dilution : modélisation sur le logiciel CANOE

Afin de déterminer l'impact d'une pollution ponctuelle sur les rejets totaux du bâtiment il est nécessaire de connaître le  taux de dilution du composé. Il faut donc bien comprendre le réseau et les débits entrants, provenant des différents laboratoires de l'école. Pour réaliser cette modélisation nous utiliserons le Logiciel "CANOE" vu en cours cette année.

b) Étude du temps de séjour

Après avoir travaillé sur le taux de dilution, il faut déterminer le temps de séjour des composés au sein du réseau afin de prévoir des procédures de traitement ou de récupération en cas de pollution accidentelle. Cette étude peut être réalisée à l'aide de colorants : on insère un colorant dans les effluents à un endroit précis et on mesure le temps qu'il met pour atteindre les bacs de rétention.
 
 
  1. Expériences

Plusieurs expériences s'offrent à nous.

 

Tout d'abord, nous effectuerons un tracé pour déterminer si la modélisation faite sur CANOE concorde avec le temps réel mis par les polluants pour arriver au bac de rétention.

Ensuite, nous pourrons analyser les concentrations en polluants dans les bacs de rétention afin de déterminer la pollution entraînée par l'école (acétone ou DCO). En cas de concentrations trop importantes nous tenterons d'apporter des solutions au problème (cf partie suivante). D'autres composés pourront être étudiés en fonction de l'avancement du projet et des opportunités.
 

  1. Mise en place d'un système en cas de pollution accidentelle
En fonction des résultats précédents, nous étudierons la mise en place d'un système permettant la récupération des pollutions accidentelles. Selon le facteur de dilution trouvé précédemment, nous pourrons déterminer la fréquence de pollution et adapter le système de prévention.
 
 
 
 
  • Résultats attendus

A l'issu du BEI, nous espérons fortement avoir répondu à tous les objectifs que nous nous somme fixés dans ce cahier des charge ,c'est à dire la détermination des différents facteurs influençant les concentrations en polluants, la mise en place d'un systèm permettant la récupération des polluants en cas de pollution accidentelle ainsi que l'étude polluants spécifiques tel que l'acétone par exemple.

  • Planning prévisionnel

Le diagramme de Gantt ci-après résume l'avancement pré-établi de notre projet, et ce jusqu'à la soutenance finale du 17 mars 2011.

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :