Qualité de l'air

La qualité de l’air est un paramètre important dans notre étude, en effet certains polluants atmosphériques tels que le dioxide de soufre (SO2) et les oxydes d’azotes (NOx), peuvent être responsable d’une acidification de l’eau de pluie par la formation d’acide sulfurique et d’acide nitrique au contact entre les polluants et les gouttes. Afin d'obtenir des données sur la pollution de l’air dans la ville de Toulouse, nous avons consulté le site internet de l’Observatoire Régional de l’Air en Midi-Pyrénée (ORAMIP).

 

  • Les indices de la qualité de l'air :

Le calcul des indices de la qualité de l'air est défini par l'arrêté ministériel du 22 juillet 2004 entré en vigueur au 1er janvier 2005.

Cet indice, appelé indice ATMO, prend en compte quatre polluants : le dioxyde de soufre (SO2) , le dioxyde d’azote (NO2) , l’ozone (O3) et les particules en suspension d’un diamètre inférieur à 10 microns (PM10). Son calcul est obligatoire pour les ville de plus de 100 000 habitants, ce qui est bien entendu le cas de Toulouse. Les indices sont attribués comme suit :

"Les sous-indices pour le dioxyde d’azote, l’ozone et le dioxyde de soufre sont calculés à partir de la moyenne des maxima horaires enregistrés pendant la période tandis que le sous-indice pour les particules en suspension de diamètre inférieur à 10 microns est obtenu à partir de la moyenne des moyennes sur la période.
L’indice ATMO global est le plus élevé des 4 sous-indices."

Règles d'attribution des indices ( Sources : ORAMIP )

 

  • La pollution de l'air à Toulouse

Nous avons réunis les résultats obtenus au cours des années 2007, 2008 et 2009 sur l'agglomération Toulousaine ( le bilan de l'année 2010 n'est pas encore disponible ) :

Diagramme des indices de pollution de l'air pour les années 2007, 2008, 2009 (Source : ORAMIP )

 

On parle d'indice de qualité de l'air pour les indices allant de 1 à 5, au-delà de ces valeurs nous parlons d'indices de pollution de l'air. Ainsi, toujours à partir du site de l'ORAMIP, nous avons pu mettre en place la tableau suivant :
 

 

Dans l'ensemble la qualité de l'air à Toulouse est plutôt bonne. Sur les 3 années analysée, moins de 10% des indices enregistrés ont été supérieur à 5, ce qui est équivalent à moins de 37 jours de pollution par an, répartis sur l'année. Il faut néanmoins resté vigilant car comme nous pouvons le voir sur le tableau, la qualité de l'air tend à diminuer, pour le moment les valeurs restent largement acceptable mais il sera important de garder un oeil sur l'évolution de la qualité de l'air dans l'avenir.

 

 

 

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :