Dimensionnement d'un déshuileur

 

Dans l'optique d'un objectif commun à notre groupe de BEI, à savoir une amélioration de la gestion de l'eau sur le site de l'INP Toulouse Labège, nous nous intéresserons dans cette partie au possible dimensionnement d'un déshuileur (ainsi qu'aux autres alternatives) permettant un traitement des eaux de ruissellement provenant d'une partie spécifique de la zone d'étude.

En effet, une bonne gestion de l'eau ne se résume pas aujourd'hui à une forte réutilisation des eaux de pluies (cf première partie). Certes, il est important de réduire notre consommation toujours grandissante, mais il faut aussi se préoccuper très fortement de la manière que nous avons de rejeter l'eau dans son milieu naturel. Dans un premier temps, cette remarque nous fait penser aux espaces aquatiques que nous polluons par des rejets directs (par exemple des rejets d'usines). Mais il faut pousser plus loin cette réflexion : les eaux de pluie que nous drainons grâce aux caniveaux et aux gouttières sont certes moins polluées, mais elles le sont tout de même, qu'elles se soient écoulées sur la route (présence d'hydrocarbures) ou sur les toits (pollution atmosphérique).

C'est pourquoi, malgré la faible pollution engendrée, il est préférable aujourd'hui de penser à l'installation d'une infrastructure adaptée au traitement des écoulements pluviaux sur la partie non équipé du campus INP, à savoir la zone se situant sur la commune de Labège. Pour ce faire, il est nécessaire de bien comprendre le fonctionnement hydrologique de la zone étudiée, et dans un second temps de faire un état des lieux complet des installations déjà en place. Nous analyserons par la suite la réglementation en vigueur ainsi que les différentes solutions envisageables.

 

En résumé, nous appuierons donc notre démarche selon le plan suivant :

 

1) Compréhension et modélisation du bassin versant étudié

2) Diagnostic du réseau actuel de récupération d'eaux pluviales

3) Discussion à propos des différents traitements envisageables

4) Dimensionnement des infrastructures choisies

5) Simulation à l'aide d'un outil CFD (Computational Fluid Dynamics) : Starccm+

6) Solution alternative

7) Conclusion

8) Bibliographie

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :