Présentation de la solution choisie

Présentation de l’installation du gymnase :

 

Tout d’abord, voici la liste exhaustive du matériel nécessaire à la mise en place du récupérateur d’eau de pluie :

  • Le dégrilleur : C’est le filtre situé juste avant la cuve. Son rôle est d’empêcher que de  gros objets (cailloux, débris végétaux…) ne pénètrent dans la cuve et endommage le système.                                                                                                                                                                                                                                                          
  • Prix TTC : Environ 1000 Euros

 

  • La cuve 30 m3 :   Elle est équipée : - d’un système anti remous  et d’une crépine flottante afin de limiter l’aspiration de particules solides dans le réseau, -d’un siphon de trop plein relier à l’ancien réseau d’évacuation des eaux de pluies                                                                                                                                      
  • Prix  TTC : Environ 8000 Euros

 

  • Le système de pompes et de ballon tampon à commande électronique.                                                                                                                                            
  • Prix TTC : Environ 1000 Euros

 

  • Les filtres 50 et 10 µm, situés après le système de pompage. Ils permettent d’enlever les derniers résidus solides présents dans l’eau. 
  • Prix TTC : 100 Euros

 

  • Le filtre à charbon actif, placé dans la continuité des deux filtres précédents. Il sert à éliminer une grande partie des composés organiques contenus dans l’eau.
  •  Prix TTC : 150 Euros

 

  • Le système à traitement Ultra Violet, il permet de « potabiliser » l’eau et donc de la rendre utilisable dans un établissement recevant du public tel que le gymnase de l’INP. Il élimine les bactéries, telles que la légionelle, pouvant être présent dans l’eau.                                                                                                                        
  • Prix TTC : 250 Euros

 

  • Le connecteur avec le réseau d’eau potable, qui alimente le réseau dans le cas où la cuve soit vide.                                                                                                                                                               
  • Prix TTC : Environ 250 Euros

 

  • Tuyauterie et travaux BTP, ceci permettra de creuser le trou pour la cuve et de la relier au système de pompage. Cela servira également à construire le réseau secondaire qui ira alimenter le terrain et les toilettes.                                                       
  • Prix TTC + main d’œuvre : Environ 3000 Euros

                                                 

Schéma explicatif du système de récupération des eaux de pluies du gymnase de Labège

 

 

Analyse financière :

 

 

Selon nos estimations, l’installation complète du système de récupération des eaux pluviales pour le gymnase couterait  aux alentours de 14000 Euros. A cela, il faut ajouter l’entretien des installations (changement des filtres, nettoyage annuel de la cuve…) et la consommation électrique des pompes  environ 600 kWh par an selon les informations récoltées sur le site de l’ENSAT (1 kWh électrique coûte 10,57 centimes d'euros en 2010 en France).

Seulement cette installation permettrait d’économiser environ 400 m3 d’eau potable par an. Ceci représente une somme considérable étant donné que un mètre cube d'eau coûte 3,30 Euros et que l'augmentation annuelle du mètre cube est d'environ 3% à Toulouse.

 

Soit N le nombre d'années écoulées depuis l'installation :

Les calculs suivants sont tous effectués en Euros.

 

Dépenses :
 14000 (investissement de départ) +600(kWh consommés par an) x 0,1057(Prix du kWh) x N

 

Economies :

400 (mètres cube par an) x Σn ( 3,30 ( 1 + 3/100 ) ^ N )

 

On peut voir ci dessous la courbe de retour sur investissement (bleue), où la courbe rouge correspond à une aide pour visualiser le temps de retour sur investissement.

Quelques aspects ne sont pas pris en compte dans ce calcul. Par exemple le prix d'entretien des installations ( qui pourra être fait par les agents de service de l'ENSIACET ) ou encore l'augmentation du prix de l'électricité n'ont pas été estimés du fait de la difficulté de trouver des données fiables à ce sujet. Seulement, on peut tout de même considérer que nos résultats donnent une bonne idée de l'ordre de grandeur du coût d'installation et du temps de retour sur investissement.

Selon nos estimations, nous arrivons donc à une période de retour sur investissement d'environ 9 ans. Ceci parait vraiment raisonnable compte tenu des économies d'eau qui seront réalisées lors des années futures.

 

 

 

Nous allons désormais nous intéresser à notre second cas d'étude qui traite de l'étude d'un récupérateur d'eau de pluie pour le bâtiment ENSIACET.

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :