Analyse du réseau

Dans un premier temps, nous avons récupéré et analysé le réseau existant, afin de comprendre où étaient acheminés les rejets aqueux.

L'ENSIACET dispose de 3 réseaux d'eau différents : le premier récupère et dirige les eaux pluviales vers un bac de rétention pour un traitement, le deuxième est réservé aux eaux vannes de l'école, et le dernier récolte les eaux usées des laboratoires, aussi appelées eaux usées industrielles (EUI). C'est sur ce dernier réseau que nous avons concentré notre étude, puisque c'est de là que sortent les déchets chimiques.

Le réseau des EUI a été installé par la société ZENDER et nous a été fournis au format DWG. Il s'agit d'un réseau assez complexe et comportant de nombreuses entrées d'eau. C'est pourquoi il nous a été nécessaire de le simplifier pour réaliser la modélisation sur CANOE. Après étude des documents, nous avons pu déterminer 4 zones dans le réseau d'eau :

  • Une partie TP enseignement reliée directement à la cuve de neutralisation
  • Une partie AIGEP
  • Une partie LCA + CIRIMAT
  • Une partie LCC+ LGC


 

 

Le schéma ci-dessous représente l'organisation simplifiée du réseau :

Étant donné que le LCA est le laboratoire potentiellement le plus polluant de l'ENSIACET, nous avons décidé d'organiser notre étude autour de celui-ci.

Pour les essais de traçage, nous injecterons le produit à partir d'une des entrées du LCA. Au cours de la modélisation, nous détaillerons le réseau du LCA et simplifierons les autres zones de l'école. De plus, comme les eaux usées industrielles provenant des TPs vont directement dans la cuve, nous ne modéliserons pas cette partie du réseau, mais nous nous concentrerons sur les zones AIGEP, LCA+CIRIMAT et LGC+LCC.

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :