Cas entre deux évènements pluvieux

Nous avons observé à l'aide du logiciel Comsol la diminution de la concentration en polluants  qui s'opère dans le bassin en 7 jours concernant trois métaux lourds (Pb, Cu et Zn) et un HAP, le phénanthrène. Pour cette simulation, nous nous sommes placées dans le cadre d'un cas se situant entre deux événements pluvieux et plus précisément après un événement pluvieux biennal. Ainsi les trois premières  heures de simulation fonctionnent avec une vitesse de 0,022 m/s alors que les 7 jours de simulation qui suivent fonctionnent avec une vitesse de 8e-5 (vitesse correspondant à un temps de séjour de 7 jours). Les résultats obtenus sont présentés ci-dessous.

 

Évolution de la concentration en métaux lourds (Pb, Cu et Zn) et en HAPs (phénantrène) dans le bassin pour un temps de séjour de 7 jours

Dans cette simulation, contrairement à celle réalisée durant un événement pluvieux biennal,  la forme des courbes est bien celle de réactions d'ordre 1. En effet, dans ce cas, le temps d'observation est suffisant pour qu'on puisse observer cette forme. L'épuration est efficace comme les résultats détaillées dans le tableau ci-dessous en témoignent.

Polluant Concentration initiale (mol/m3) Concentration finale (mol/m3) Taux d'abattement
Pb 3.86 e-4 1.2 e-4 69%
Cu 1.47 e-3 0.52 e-3 64,5%
Zn 8.79 e-3 2.59 e-3 70%
HAP 1.12 e-6  0 > 99%

Les taux d'abattement sont intéressants et sont de l'ordre de 70% et même supérieur pour le phénanthrène pour lequel les réactions de dégradation par les plantes sont plus rapides.

 

On peut également observer l'évolution de la concentration en un point donné en fonction du temps. C'est ce que représentent les graphiques ci-dessous pour un point situés à 50 m (c'est à dire en sortie du bassin). Pour cette simulation, nous avons appliqué une différence de concentration dans le temps, ainsi les trois premières heures, la concentration en entrée du bassin est la concentration que l'on observe durant une pluie biennale, mais les heures qui suivent, afin de traduire la fin de la pluie et donc de l'arrivée de polluants, la concentration en métaux lourds et HAP est celle que l'on trouve dans la Garonne à l'entrée de Toulouse (milieu naturel) [].  Les résultats sont présentés ci-dessous.

Évolution de la concentration en métaux lourds (Pb, Cu et Zn) et en HAPs (phénantrène) au cour du temps à 50 m

Dans ce cas, On voit la concentration en polluants diminuer avec le temps à la sortie du bassin. Cette diminution correspond à la diminution de la concentration en polluants en entrée du bassin qui est atténuée au cours du temps du fait de l'action de la diffusion. La diminution de la vitesse de l'eau joue également puisque de ce fait, l'eau reste plus longtemps dans le bassin et va donc être mieux traitée.

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :