Contraintes générales

  • Contrainte physique

Un bassin a déjà été creusé sur le site sur lequel nous travaillons. De plus, le binôme 1 travaillant sur l’hydraulique a confirmé que la taille du bassin correspond bien aux besoins. Il est donc économiquement préférable d’utiliser le bassin existant. Cependant la taille et la forme du bassin constituent alors des contraintes puisque il n’a pas été conçu pour épurer l’eau en utilisant la phytoremédiation.

 

  • Contrainte économique

L’aspect économique est bien entendu une contrainte de taille. En effet, à l’heure actuelle, un grand nombre de gestionnaires de route ne réalisent que très peu de traitements sur les eaux qui ruissellent sur la route. Si on propose une solution différente alors que rien ne les oblige à traiter plus leurs eaux que ce qu’ils ne font actuellement, il faut bien sûr que cette solution ne leur demande pas plus de travail que la précédente, et qu’elle ne leur coûte pas plus cher.

 

  • Contrainte biologique

Utiliser des plantes pour épurer l’eau est très efficace mais peu aussi s’avérer contraignant. En effet, chaque plante possède des besoins qui lui sont propres, et il est toujours plus difficile de mettre en place et d’entretenir des méthodes biologiques plutôt que physiques. En effet, les plantes vont réagir en fonction du milieu, et des modifications de ce milieu peuvent conduire à la diminution du phénomène épuratoire. Le bassin devra être aménagé de manière à convenir aux différentes plantes que l’on souhaite y implanter. De plus, les végétaux qui y sont disposées doivent pouvoir cohabiter sans que l'un étouffe l'autre. La facilité pourrait alors être de n'implanter qu'une espèce, mais l'épuration serait moins efficace, ou du moins moins complète (moins d'éléments différents traités), et en cas de problème avec le milieu il  y aurait un risque qu'il n'y ai plus de traitement du tout.

 

  • Contrainte climatique

La contrainte climatique est détaillée sur la page " contrainte climatique".

 

  • Contrainte environnementale

Le but d'un traitement des eaux pluviales routières est de rejeter une eau plus propre dans le milieu naturel. Les normes de rejet étant bien supérieures aux concentrations mesurées dans ces eaux, aucune contrainte législative ne nous est donnée. Notre seul objectif à ce niveau là est donc de rejeter une eau plus propre que celle qui est rejetée sans traitement.

 

  • Contrainte esthétique

Nous avons choisi d'utiliser une technique d'épuration par les plantes pour son coté esthétique et naturel, du fait de la présence d'habitations à proximité. Ce critère est très important, nous devons donc toujours le garder à l'esprit pour concevoir et aménager le bassin.

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :