Contexte

  • Le contexte

Le marché mondial est très dépendant du transport de nombreuses matières dangereuses. En Midi-Pyrénées, 10 millions de tonnes de matières dangereuses circulent sur les routes et voies ferrées chaque année. Les produits pétroliers représentent 52% des marchandises dangereuses transportées dans la région devant les engrais (32%) et les produits chimiques (16%). Le mode de transport privilégié de ces matières dangereuses, à hauteur de 80%, est la route.

Une matière est définie dangereuse quand «on sait qu’elle peut présenter un risque inacceptable pour la santé, la sécurité ou la propriété lorsqu’elle est transportée». Parmi les matières dangereuses, les explosifs, les gaz inflammables et les gaz toxiques peuvent être cités. Lors de leur transport, ces matières peuvent provoquer des accidents majeurs même si la grande majorité de ces substances arrivent à leur destination sans obstacle et en sécurité. 

Cependant lorsque de tels accidents se produisent, leur gestion est très délicate car les risques encourus par les humains et par l'environnement sont considérables. Dans le cas des camions-citernes, mode de transport privilégié pour la route, des fuites provenant des vannes ou d'un sur-remplissage peuvent entraîner des déversements de matières dangereuses sur la route, des dégagements de vapeurs, des incendies et des explosions. L'image suivante illustre le cas du renversement d'un camion-citerne sur une route départementale du Lot-et-Garonne : 

 
Source : http://www.ladepeche.fr/article/2010/09/15/907203-Trentels-
L-impact-financier-du-renversement-du-camion-citerne-en-cours-d-estimation.html
 
Dans cette partie nous traiterons de la dispersion atmosphérique en situation accidentelle. Dans un tel contexte, la connaissance des mécanismes de dispersion atmosphérique peut s’appliquer lors d’une étude des dangers lié à la dispersion d'un polluant dans l'atmosphère, cela permet d'envisager à titre prévisionnel les risques potentiels d’une fuite. La modélisation de la dispersion atmosphérique permet, lors d'un rejet accidentel, d'évaluer les mesures à prendre en temps réel. En situation post-accidentelle, l’analyse des conditions de dispersion dans l’atmosphère peut permettre de mieux comprendre le déroulement et les conséquences de ces accidents.
 
Nous présenterons dans un premier temps la réglementation spécifique relative au transport de matières dangereuses par route. Puis nous nous intéresserons à la dispersion atmosphérique et à sa modélisation. Enfin, nous présenterons les principales caractéristiques et limites du logiciel de modélisation CAMEO-ALOHA que nous utiliserons dans la seconde partie pour modéliser la pollution accidentelle.

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :