Cadre de l'étude

Le bassin que nous avons choisi d'étudier se situe sur le périphérique toulousain et a été construit après l'étude réalisée par la DIRSO en 2004 (voir la page dimensionnement du bassin de rétention de la partie hydraulique). Il est placé entre la route et une zone de logement étudiant. Actuellement, il est seulement composé d'un bassin creusé, sans système d'étanchéification et sans arrivée d'eau (photo et plan ci-dessous). Autrement dit, à l'heure actuelle, on ne peut pas encore tout à fait parler de bassin d'assainissement routier. Cependant, toutes les études ont été réalisées afin d'utiliser le bassin comme bassin de rétention et tous les critères sont donc réunis pour utiliser ce bassin de la sorte.

 

 Photo du bassin le 11/02/2011 (à gauche) et plan du bassin (à droite) (les pointillés rouges représentent les canalisations à créer)
 

 

A l'heure actuelle, l'eau récupérée sur le tronçon de périphérique correspondant coule de manière gravitaire jusqu'à une station de relevage située à quelques mètres du bassin. L'eau est ensuite relevée d'une dizaine de mètres avant de s'écouler de nouveau gravitairement jusqu'à un débourbeur-déshuileur puis d'être rejetée dans la Garonne. Le tronçon de périphérique correspondant devrait passer de 2 fois 2 voies à 2 fois 3 voies dans quelque temps, et cela va provoquer une augmentation de la surface imperméabilisée et donc une augmentation du volume d'eau collecté lors des pluies. C'est pourquoi il est intéressant d'intégrer ce bassin au réseau d'assainissement routier, de manière à répartir l'eau récoltée et à limiter les risques de débordement et de surcharge du réseau en cas de pluie.

 

C'est donc pour sa proximité avec des logements et les multiples possibilités qu'il offrait,  du fait du peu d'aménagements réalisés jusqu'alors, que nous nous sommes intéressées à ce bassin en particulier. En effet, nous souhaitons travailler sur une méthode alternative d'assainissement d'eaux pluviales routières, et un des avantages de ce type de méthode est l'amélioration du cadre de vie des riverains. La proximité d'une résidence est donc un vrai challenge. De plus, le bassin a déjà été creusé ce qui nous impose certaines contraintes, mais dans le même temps, aucun système de traitement de l'eau n'a été imaginé et conçu. Cela nous donne donc la possibilité d'aménager le bassin dans sa totalité en partenariat avec le binôme hydraulique, de manière à ce que, en plus d'être capable de servir de réservoir lors de fortes pluies et de bassin de confinement en cas de pollution accidentelle, ce bassin puisse également dépolluer l'eau qu'il stocke.

 

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :