Contexte

  • Le contexte

La lutte contre la pollution atmosphérique est un sujet d'actualité : en France, 72% de la population perçoit la pollution atmosphérique comme une réelle menace pour la santé.

Véritable enjeu sociétal, la place de l'automobile dans nos sociétés place la responsabilité sociale au cœur des problématiques des entreprises du secteur. La pollution de l'air due aux gaz d’échappement des véhicules pose en effet de réels problèmes de santé publique et environnementaux, partout dans le monde. Les constructeurs automobiles ont une grande responsabilité et un rôle important à jouer dans les enjeux sociaux et environnementaux.

En zone urbaine, les transports sont la principale source de pollution de l’air malgré l’évolution très positive des normes applicables aux nouveaux véhicules, dont les effets ne seront significatifs qu’à long terme (le temps de la rotation du parc automobile).

La réduction de cette pollution est donc à l'ordre du jour et se traduit par diverses actions menées aux échelles internationales, nationales et régionales. Cette lutte se traduit par une réglementation de plus en plus stricte sur les émissions de polluants et s'organise autour d'organismes et d'associations de surveillance de la qualité de l'air. Pour aider les entreprises à inscrire les objectifs du développement durable dans leurs stratégies, des normes ont été éditées. Toutefois, l’évolution des normes environnementales a également un impact direct sur l’économie de l’industrie automobile.

Afin de respecter les normes de plus en plus strictes sur les polluants locaux, plusieurs solutions existent pour les constructeurs. L’améliorer du rendement des moteurs afin de réduire la consommation de carburant, la généralisation et l’amélioration des pots catalytiques et des filtres à particules ainsi que le recours à l'hybridation des véhicules en sont des exemples. Les solutions techniques existent mais elles ne pourront évoluer que par une véritable volonté politique.

Il se pose également la question de l'acceptabilité sociale des mesures de régulation des déplacements urbains, comme par exemple la réduction de la limitation de vitesse du périphérique toulousain de 110 à 90 km/h ou le péage automobile dans les villes. Le sujet de la responsabilité sociétale de la pollution urbaine est complexe, elle ressort à la fois d'une volonté politique, de l'acceptabilité sociale tout en prenant en compte le facteur économique.

Il sera donc sujet dans cette partie de la réglementation spécifique relative à la pollution automobile et du réseau de surveillance mis en place autour de celle-ci. Nous présenterons également les principaux polluants responsables de cette pollution par l'intermédiaire de fiches polluants présentant leurs principales caractéristiques, leur toxicologie et leurs méthodes de mesure.

 

Powered by Drupal - Modified by Danger4k Webmaster :