Mode d'emploi d'ESTET-ASTRID


DESCRIPTION DE LA CHAINE DE CALCUL


retour au sommaire du manuel

Chaîne de calcul d'ESTET-ASTRID

Configuration d'ESTET-ASTRID

Création d'un cas

Géneration de mots-clés par EDAMOX

Compilation et lancement de l'éxécutable

Traitement par le post-processeur RUBENS


Chaîne de calcul d'ESTET-ASTRID

retour au sommaire


Configuration d'ESTET-ASTRID

Rajouter dans le .cshrc les lignes suivantes :

# pour estet-astrid
setenv ESTET_HOME  /usr/local/MFN/BES/ESTET/ASTRID/ESTET3.3
set path = ($path $ESTET_HOME/bin)

#pour rubens          

alias est2rub '~mfn**/ESTET2RUBENS/est2rub'

De plus, afin d'utiliser RUBENS, il faut d'abord rapatrier depuis

Ces deux fichiers sont sous format Korn-shell, il faut donc les passer sous format c-shell de telle façon qu'ils aient la forme ci-dessous:

Dans la fenêtre oú l'on désirera utiliser rubens, il suffira de faire source n7.envir et source nom_machine.envir, ce qui peut aussi être automatiser dans le fichier .cshrc.

retour au sommaire


Création d'un cas

Créer un cas de calcul avec l'éxecutable cree_cas : taper cree_cas essai , par exemple.
Dans la liste proposée, choisir l'option souhaitée. Si l'on choisit un calcul diphasique (module ASTRID), un répertyoire essai_ASTRID est créé.
essai_ASTRID contient 4 répertoires : /donnees
                                                                          /exec
                                                                          /fort
                                                                         /resu

essai_astrid/exec:
Ce répertoire contient 2 fichiers: envfic, qui contient les différents chemins d'accès aux fichiers de données, de résultats, etc. et au fichier RSTART, dans le cas d'une reprise de calcul.
                                                               link_astrid (ou link_estet, suivant le cas), qui est le compilateur des routines utilisateurs situées dans le répertoire ssai_ASTRID/fort.

un fichier cessai_astrid/fort/exemple:
Ce répertoire contient l'ensemble des routines utilisateurs modifiables. Elles sont codées en FORTRAN.
Toute modification apportée sur une de ces routines devra être faite sur des copies contenues dans essai_ASTRID/fort. Il faut notamment modifier astrid.F (ou estet.F) afin de spécifier la taille des deux tableaux permettant de gérer la taille mémoire utile au calcul (tableau d'entiers et tableau de réels).

La liste des autre routines à copier dans essai_ASTRID/fort sera spécifiée par des messages d'erreurs lors de la compilation.

essai_astrid/données:
Il faut importer dans ce répertoire un fichier de maillage créé précédemment par un mailleur, ou à la main dans un cas simple. Ce fichier devra porter le nom de geom. Il peut être généré par l'un de ces mailleurs : SIMAIL, ICEM, CEZANNE. Ces mailleurs possède une interface permettant de traduire le fichier de maillage généré en un fichier interprétable par ESTET-ASTRID. Sinon, il faudra le transformer...

Il faut aussi importer dans ce répertoire les copies des fichiers config.astrid (ou config.estet ) et entete_geom, se trouvant dans le répertoire essai_astrid/données/ exemple.
Le fichier entete_geom contient une entête type de fichier geom qui doit être modifié selon les besoins : Le titre et deux nombres, correspondant au nombre de variables calculées sur la grille de vitesse et au nombre de variables calculées sur la grille de pression.
Dans le cas d'une utilisation de maillage curviligne, copier également le fichier .curvi.

retour au sommaire


Géneration de mots-clés par EDAMOX

L'entrée de paramêtres de calcul et des propriétés du fluide se fait dans un fichier param, situé dans le répertoire essai_astrid/données/exemple. Les paramêtres sont codés sous forme de mots-clés bien précis et répertoriés dans un dictionnaire de mots-clés (exemple de fichier param).
L'entrée de ces mots-clés peut se faire à la main, ce qui est long et fastidieux oum par l'interface graphique EDAMOX.
Il faut lancer EDAMOX dans le répertoire essai_astrid/donnéesavec la commande edamox_estet. La fenêtre suivante apparaît à l'écran:


On ouvre le fichier essai_astrid/données/exemple/param, que l'on sauvera sous essai_astrid/données/param, après modifications. Chaque rubrique se présente sous forme d'une fenètre qui s'ouvre et propose des menus à complêter sans connaître la syntaxe éxacte des mots-clés, c'est l'avantage d'EDAMOX. Chaque rubrique visitée se colore alors en vert.
Il faut veiller à bien remplir toutes les rubriques en sachant que les températures sont exprimées en degrés et les longueurs en mètres.

retour au sommaire


Compilation et lancement de l'éxécutable

Au préalable, vérifier que tous les chemins d'accs sont correctement indiqués dans le fichier envfic. De plus, vérifier tout particulièrement les mots-clés relatifs à une suite de calcul afin de ne pas écraser par erreur les fichiers résultats existants.
D'éventuelles erreurs liées à des mots-clés erronés apparaîtront lors de la compilation.

La compilation se fait en exécutant la commande suivante : link_estet.Elle génère l'exécutable astrid_Solaris (ou estet_ Solaris).

Le lancement de l'éxecutable se fait par la commande astrid_Solaris (ou estet_Solaris). On obtient, une fois le calcul terminé :
un fichier resu : Il se situe dans le répertoire du même nom. Il contient les résultats de la simulation. Ce fichier est un fichier binaire qui devra subir un post-processing.
un fichier chrono : Il contient les résultats aux pas de temps intermédiaires, choisis par l'utilisateur grâce à EDAMOX.
un fichier historique de la dérive, généré uniquement si l'utilisateur en a fait la demande dans EDAMOX.

retour au sommaire


Traitement par le post-processeur RUBENS.

Une fois que le fichier resu a été créé, il faut le mettre au format de RUBENS à l'aide de la commande:

est2rub, qui demande comme paramêtre:

Le nouveau fichier ainsi crée est utilisable par RUBENS sous format LEO (lors de la création d'un nouveau projet).

ATTENTION: ESTET2RUBENS n'étant pas complétement automatisé, il est nécéssaire avant de lancer son éxecution de modifier quelques paramêtres dans les fichiers variab.F, geom.F et pabrub.F du répertoire ESTET2RUBENS:

Dans le fichier geom d'ESTET-ASTRID, il faut aller chercher les valeurs IM, JM, KM ci- dessous:

Et dans les trois fichier d'ESTET2RUBENS, au niveau de la définition des tableaux, il faut donner comme taille aux tableaux déjà définis:

Les nouveaux fichiers sont alors recompilés grâce à la commande f77 *.f puis il faut effectuer la commande mv a.out est2rub pour avoir le nouvel executable.

retour au sommaire


retour au sommaire du manuel