ANNEXE "COTH" AU MANUEL FLUENT


MAILLAGE

CONDITIONS AUX LIMITES

MELANGES

EQUATIONS DE TRANSPORT

AMELIORATION DE LA ROBUSTESSE DU SCHEMA

OPTIONS SUR LES PROPRIETES DU FLUIDE

LECTURE DES PARAMETRES ET MODELES CHOISIS

RELANCE DE CALCUL

PROGRAMMATION


MAILLAGE

Structuré BFC

Il est de la forme :

Le mailleur Prebfc est performant pour créer des maillages non-structuré de format BFC. Mais il est difficile de générer un maillage structuré de type cartésien. Il est préférable de faire un maillage structuré de type BFC.

De meme, on se perd facilement dans les différents menus. Il est assez pénible d'obtenir un maillage comme celui ci-dessus.

Nous proposons de donner une chaine pour créér rapidement un maillage structuré de type BFC comme celui ci -dessus

Cela passe par differentes étapes:

    CREATION DE LA GEOMETRIE

    1<PRE PROCESSOR MAIN MENU

      2<TITTLE MENU> (TI)

        (CH)

        saisir le titre

      2<GEOMETRY>(GE)

        saisir la dimension

          3<GEOMETRY SET-UP MENU>(GE)

            4<CREATE MENU>(CR)

                5<CREATE POINT MENU>(P)

              • saisir le nom du point (ex: P1)
              • return pour passer a la ligne suivante etc
              • finalement (DO) pour valider le point courant
              • return pour repasser a la ligne du nom du point --> surcharger (ex:P2)

              Ainsi de suite puis (QU) pour quitter

                5<CREATE CURVE MENU>(CU)

              Meme demarche que pour les points

              • saisir nom de la ligne qui relie le nombre de point a définir
              • definir le nombre de point
              • saisir les noms des points
              • saisir la nature de cette ligne (symétrie, mur,...)
              • l'indicer par un nombre
              • (DO) pour le valider
              • iterer jusqu a relier tous les points des frontieres puis (QU)

        3<GEOMETRY MENU>(GE)

          (WR) pour ecrire le nom du fichier geometrie WRITE-GEOMETRY-FILE

          (CR) pour creer le format

          saisir le nom (ex: NOM.GEO)

    GENERATION DU MAILLAGE

    1<PRE PROCESSOR MAIN MENU>

      1a<GRID>(GR)

      (STR) pour definir le type de maillage structure

      (BFC) pour le format BFC

      2<GRID-SPECIFY MENU>(GR)

      dirige directement vers le menu

          2a<MAP-BOUNDARY MENU>

            3<SET-GRID-SIZE-TABLE>(SE)

              • nombre de noeud suivant la direction I
              • nombre de noeud suivant la direction J
              • nature de la symetrie
              • (DO) pour valider

            Cela genere le nouveau menu

          2b<MAP-BOUNDARY MENU>

              <OUTER-REGION-MAPPING-CURVES>

              Le but est de marquer les frontières du domaine formé des courbes faites dans la création de la geometrie

              • (MC) pour MAP CURVES
              • saisir le nom de la ligne ( meme nom que dans la géométrie)
              • saisir les coordonnées en I,J,K des points de la ligne
              • (DO)
              • iterer
              • (QU)

      2<GRID-SPECIFY MENU>

          3<INTERPOLATE-GRID-MENU>(IG)

            (SP) pour SPECIFY-INTRP-REG ---> choix du type d interpolation

              • Numéro de la region
              • méthode (on peut prendre par defaut)
              • les coordonnées I,J,K des points aux extremites de la région
              • DO
              • itérer
              • QU

    1<PRE PROCESSOR MAIN MENU>

Retour au sommaire


CONDITIONS AUX LIMITES

Il faut réfléchir aux conditions limites que l'on veut fixer dès la création du maillage. En effet, dans ce module, il faut définir autant de zones qu'il y a de conditions limites.

Par exemple, pour une instabilité de Rayleigh Bénard, on impose les conditions limites sur le paroi inférieure( T1) , la paroi supérieure (T2) et les parois latérales (symétrie) :

On effectue cette défintion dans la partie suivante :

Retour au sommaire


MELANGES

Pour définir un mélange, il faut effectuer les étapes suivantes :

Retour au sommaire


EQUATIONS DE TRANSPORT

Il est impossible d'en rajouter une en la programmant. Les seules équations de transport que l'on peut rajouter sont celles concernant les espèces des mélanges. La procédure est la suivante :

Retour au sommaire


AMELIORATION DE LA ROBUSTESSE DU SCHEMA

On peut jouer sur plusieurs paramètres de Fluent pour améliorer la robustesse du schéma.Voici un exemple pour les problèmes de convection :

Retour au sommaire


OPTIONS SUR LES PROPRIETES DU FLUIDE

Il y a possibilité de programmer directement la masse volumique par exemple en fonction d'un paramètre comme la température.

Il suffit d'aller dans Define Materials.

Retour au sommaire


LECTURE DES PARAMETRES ET MODELES CHOISIS

Il existe un fichier récapitulant toutes les options choisies : il faut aller dans report-summary.

Retour au sommaire


RELANCE DE CALCUL

Il suffit de resélectionner 'iterate', ce qui est un peu plus rapide que sur Phoenics.

Retour au sommaire


PROGRAMMATION

Il faut programmer en C sous un mode editor et compiler avec Fluent

Retour au sommaire


Retour au rapport