ANNEXE DE FLUENT

Complément sur la modification de la géométrie, le raffinement de maillage et l'implémentation de conditions aux limites particulières

I- INTRODUCTION

II-GEOMETRIE ET MAILLAGE

III- GÉNÉRATION DE CONDITIONS AUX LIMITES PARTICULIERES - les "User defined function"



I- INTRODUCTION.

Après une brève explication des possibilités de modifications de la géométrie et du maillage, ce document va vous apprendre les étapes nécessaires pour définir des conditions aux limites particulières.
Un exemple de codage de condition aux limites particulière est présenté dans le compte rendu de la tâche TPAF.

Retour au sommaire.


II- GEOMETRIE ET MAILLAGE.

Quand on élabore une géométrie, il arrive que une courbe ou surface porte deux noms différents, ce qui génère des erreurs de maillage. La solution, utiliser la commande MERGE qui détruit un des noms.

La commande INQUIRE permet de questionner le code sur la composition des courbes, surfaces, unions, ou de retrouver les coordonnées de points constituant la géométrie.

La commande CHANGE permet notamment de modifier le nom d'un surface, mais sutout le type de condition limite caractérisant la surface, ainsi que la zone à laquelle elle appartient.

On peut grace à la commande ROTATE, orienter une courbe, une surface ou une union à loisir et bien sur, le visualiser instantanément.

La commande translate permet soit de translater une géometrie déjà complète (on aura eu soin de crér une union) qu'on désire déplacer dans un milieu plus vaste.

SCALE permet à l'aide de coéfficients dans les trois les directions de l'espace de modifier la forme d'une surface ou d'une géométrie plus complexe (à allonger dans une direction privilégiée).

Si l'on veut juste changer l'échelle générale d'une structure (passer de l'unité mètre au centimètre par exemple), il suffit d'utiliser la fonction RESCALE-GEOMETRY.

Dans le SPECIFY-NODES MENU , le menu GLOBAL-PARAMETERS permet juste de spécifier le nombre de noeuds et l'espacement général entre les noeuds. Pour raffiner le maillage dans certaines régions, il faut utiliser la fonction SMOOTH-NODES qui permet de fixer des poids de répartition des noeuds à certains endroits des courbes.
Sil'on veut avoir un maillage fin non structuré sur tout une surface, il faut par contre définir de nombreuses sous-surfaces et les mailler séparément, sinon les mailles centrales sont très lâches.

Le menu SURFACE-NODES permet de contrôler le nombre de noeud sur chacune des courbes délimitant la surface.

Retour au sommaire.


III- GÉNÉRATION DE CONDITIONS AUX LIMITES PARTICULIERES-Les "User Defined Functions"

Comme leur nom l'indique, ces fonctions ont pour but de donner un peu de liberté à l'utilisateur dans la définition de certaines problèmes. SI ces fonctions ne sont pas seulement utilisables dans le cas des conditions aux limites, nous nous limitons dans cette partie du manuel à cette utilisation.
Ces fonctions ne peuvent pas être écrites dans la fenêtre FLUENT. Il suffit donc d'ouvrir un éditeur quelconque.