CONCLUSION


L'instabilité de Rayleigh Bénard est un phénomène très étudié. Sa complexité fait qu'il est impossible de le comprendre dans sa totalité grace aux équations. C'est pourquoi il est le plus étudié de façon expérimentale.

Il serait également intéressant d'étudier l'état turbulent, crée par une augmentation importante du Rayleigh. Cela entraînerait de nombreuses modifications dans le code Phoenics (introduction d'un modèle de turbulence,...).


Retour au Sommaire BES PHOENICS