LA VORTICITE

      Nous avons trouvé intéressant d'étudier la vorticité dans ce B.E.S., dans un premier temps nous allons décrire le codage de cette nouvelle variable. Dans un deuxième temps nous présenterons une illustration dans le cas stationaire instable.

1) CODAGE DE LA VORTICITE

      Ce codage intervient dans deux endroits : le q1 et le ground.f .Nous avons seulement codé la composante normale au plan d'étude de l'instabilité car celle-ci nous est apparue comme la plus importante pour décrire les rouleaux.

       dans le q1 :

**********************************************************

  Group 7. Variables: STOREd,SOLVEd,NAMEd

  --------

   --------

       * Solved variables list

    STORE(--,---,VORT

     --------

   **********************************************************

      Group 21. Print-out of Variables

     --------

     --------

     OUTPUT(VORT,Y,N,Y,N,N,N)

    **********************************************************

        dans le ground.f :

C--- GROUP 1. Run title and other preliminaries

                 --------

                 --------

1001 CONTINUE

                 --------

                CALL MAKE(EASP1)

                CALL MAKE(EASP2)

                RETURN

1002      CONTINUE

                RETURN

C************************************************************

C--- GROUP 19. Special calls to GROUND from EARTH

                   --------

C * ------------------- SECTION 7 ---- Finish of sweep.

C calcul des derivees

              CALL FNDUDY(EASP1,U1)

              CALL FNDVDX(EASP2,V1)

              L0DUDY=L0F(EASP1)

              L0DVDX=L0F(EASP2)

              L0VORT=L0F(LBNAME('VORT'))

             DO 1391 IX=IXF,IXL

                   DO 1392 IY=IYF,IYL

                           ICELL=IY+(IX-1)*NX

                           F(L0VORT+ICELL)=F(L0DVDX+ICELL)-F(L0DUDY+ICELL)

1392          CONTINUE

1391     CONTINUE

               RETURN

 198       CONTINUE

2) ILLUSTRATION DE LA VORTICITE

      Comme illustration nous allons présenter un résultat à Raylleigh>2000.

Observations :

                       -    La vorticité est maximale en module au niveau des parois ( prévu par la théorie).

                       -    Elle est aussi forte au centre des tourbillons, ce qui est normal car même si la vitesse est peu élevée dans cette zone, les gradients sont assez importants.

                       -    Il est intéressant de noter que ces 2 zones de vorticité ne sont pas dues aux même phénomènes, la vortcité centrale est due à la mise en rotation du fluide du fait du régime convectif, pour l'autre zone la vorticité est due à "la condition d'adhérence (couche limite)" qui entraîne de forts gradients de vitesse au niveau de la paroi.

                       -     L'aspect contrarotatif des tourbillons est évident du fait du sens opposé de la vorticité dans les 2 tourbillons (zone bleue et zone orange).

Retour à la page de garde