Détails sur la convergence

          Pour accélérer la convergence d`un calcul on utilise de la relaxation sur les variables transportées ( vitesse, pression ...). Le principe de la relaxation est d`établir la solution à un instant à partir de l`histoire de son évolution ; on ne calcule plus la solution seulement à partir de l`instant précédent, mais à partir des n temps précédents.

Exemple : RELAX ( U, FALSDT, coeff*FDT )

         On effectue une relaxation sur la composante U de la vitesse, avec le principe d`un faux pas de temps.

         Pour déterminer un bon faux pas de temps, on détermine le temps que met une particule fluide pour traverser une cellule du maillage.

              Ainsi     FDT= ( longueur de maille) / (vitesse de référence)

        On multiplie FDT par un coefficient de manière à pouvoir faire varier le faux pas de temps. Lorsque le faux pas de temps est petit, on a beaucoup de relaxation. Pour vérifier que le calcul ai bien convergé vers la bonne solution, on enlève la relaxation en prenant un faux pas de temps très grand, puis on regarde son évolution.

       La relaxation est très intéressante (surtout dans nos calculs stationnaires) car on peut diminuer de plus de la moitié le temps de calcul.

Retour à la page de garde