Conclusion

Nous avons pu , au cours de cette etude , verifier plusieurs resultats theoriques a propos de la convection de Rayleigh Benard

On utilise pour caracteriser l'écoulement , un nombre adimensionnel : le nombre de Rayleigh (Ra) .
Nous avons fait varier ce nombre en prenant differentes temperatures .
On utilise aussi la distance au Rayleigh critique : E = ( Ra - Rac ) / Ra

A noter que les resultats obtenus dependent fortement du maillage utilisé et de la relaxation . On a montré par exemple que le Rayleigh critique dependait du maillage .

Il y a deux domaines qui restent á explorer : celui ou l'ecoulement devient instationnaire (theoriquement , il commence á E = 30 ) , et celui ou il devient turbulent ( E =2000 ). La difficulté d'une telle étude residant bien sur tout d'abord dans le temps de calcul .

On a soulevé le problème du Nusselt. En effet, il fait apparaître un nouveau Rayleigh critique. Il faudrait approfondir cette étude en regardant, l'influence du Prandtl plus en détails et en regardant de plus près le schéma du code.

Ce bureau d'étude nous a permis de découvrir les limites de l'expérience numérique. En effet, il faut savoir rester critique face aux beaux résultats tout colorés. Le Be a été de ce point de vu là très intéressant.

retour menu principal