Quelques remarques

Sur la valeur du Rayleigh critique

On trouve dans les calculs que le Rayleigh critique est inférieur au Rayleigh critique théorique. Cela peut s'expliquer par la présence d'une viscosité numérique. En effet, l'expression du Rayleigh critique est la suivante Ra=(g*beta*ly^3*deltatT)/(Pr*nu^2) avec en numérique : Nunumérique=Nu+epsilon avec epsilon>0. Donc le Rayleigh critique numérique est plus petit que le Rayleigh critique théorique.

Sur l'influence de la condition initiale

Nous avons essayé pour un maillage de 30*30, de se rapprocher au plus du Rayleigh critique théorique qui est de l'ordre de 1708. On avait décidé de ne pas toucher au nombre de mailles mais de jouer uniquement sur la relaxation et la condition initiale. nous avons fait plusieurs calcul pour une amplitude de notre initialisation de 10E-6, nous avons alors obtenue des nombre de Nusselt inférieur à 1 alors que nous étions en régime instable. Nous avons donc augmenté l'amplitude et le flux nécessaire à calculer le nombre de Nusselt a lui aussi augmenté. Biensûrs, on ne peut augmenter indéfiniment cette amplitude car au bout d'un moment la condition initiale devient trop forte et le système diverge. La condition initiale intervient donc dans nos résultats.

Retour menu des thèmes