Conclusion


Ce BES nous a permis de nous familiariser avec le code de calcul PHOENICS, et surtout avec la programmation dans le ground, qui assure une certaine souplesse au niveau du codage des conditions intiales.

Nous retiendrons, principalement, la difficulté du réglage du paramètre de relaxation. Nous avons pu, d'autre part, mesuré l'importance de l'intialisation dans l'étude de phénomènes périodiques.

De plus, nous avons pu étudier un cas d'instabilité en le visualisant par simulation numérique. Cette étude nous a également permis de comprendre le mécanisme physique de l'instabilité de Rayleigh-Bénard.

Cette étude pourait être encore approfondie en traitant plus précisement la décomposition en mode de Fourier ainsi que l'influence des conditions initiales.