CONCLUSION

PHOENICS est un code de calcul industriel, c'est à dire que c'est un code largement diffusé (vendu) dans l'industrie et que les utilisateurs ne sont pas forcement des "spécialistes" en mécanique des fluides ou en méthodes numériques.


Points forts de PHOENICS.

Phoenics permet d'obtenir des résultats assez rapidement, pour un grands nombres de situations, pour peu que le maillage ne soit pas trop volumineux. En fait on peu dire que Phoenics peu traiter toutes les configurations courantes de l'industrie.

De plus il facilement portable : on peut l'utiliser sur une station de travail classique ou sur un P.C. (il n'y a pas besoin d'un gros calculateur).

Le fichier de configuration (fichier q1) des "runs" posséde un grand nombre de paramètres ce qui permet de faire les réglages que l'on souhaite. Il est aussi possibles d'implémenter des fichiers sources : dans le fichier ground.f on peut coder un grand nombre d'extension, (dans notre cas il s'agissait de conditions aux limites).


Points faibles de PHOENICS.

Pour la plus part ils découlent de ses avantages.

Le fichier q1 peut certes permettre beaucoup de configurations, mais cela entraine une grande complexité ce qui peut paraitre paradoxale pour un produit de large diffusion (à l'échelle de la mécanique des fluides numérique). L'interface graphique remplaceant l'écriture du fichier q1 est loin d'être conviviale...

De plus le fait que le code puisse traiter beaucoup de cas, ne lui permet pas d'avoir une très grande précision (les résultats restent quand même acceptables).

De plus des paramétres numériques comme la relaxation sont complexes, et le réglage de ces grandeurs est délicat car elles influencent sur la convergence des calculs, mais aussi sur la solution finale.


PHOENICS est donc un code utile car il permet d'accéder rapidement à des résultats avec une précision correcte., ce qui est interessant dans l'industrie, mais aussi dans la recherche, car Phoenics permet de dégager des résultats préliminaires sans avoir à utiliser un code de recherche, ce dernier étant surement plus précis mais nécessitant beaucoup plus de ressources en temps de mise en oeuvre et en machine.

Dans cette étude l'influence d'autres paramétres n'ont pas été analysé, mais sont neanmoins importants. On peut citer des paramétres comme la relaxation, mais aussi le maillage qui est un des paramétres les plus importants.


Ce B.E.S. a permis aussi de retrouver des résultats de bases de l'instabilité de Rayleigh-Benard,mais il a surtout permis d'apprendre á se servir d'un code industriel, ce qui s'avére utile, car comme le nom l'indique ils sont utilisés dans l'industrie, mais aussi dans la recherche....