2. RUPTURE DE BARRAGE SUR FOND MOUILLE


1.Presentation sommaire du probleme

Le barrage se rompt sur un fond qui comporte deja une certaine hauteur d'eau .
Au temps t=0 , la surface libre a donc la forme d'une marche d'escalier . Pour x < 10 , H= 6m : pour x > 10 : H= 2 m
A partir de la , pour t > 0 , on a 4 zones de gauche a droite

Les frontieres de ces domaines se propagent a des vitesses differentes

2 Comparaison des resultats theoriques avec les resultats numeriques

Les hauteurs theoriques ont a nouveau ete comparees aux hauteurs numeriques .
On retrouve des erreurs notables aux deux premiers points de cassure ( TELEMAC lisse les angles vifs ).
L'erreur la plus importante se situe desormais a la cassure la plus a droite.( il faut dire que cette cassure est plus vive : elle fait un angle de 90 degres ) .
Ici , la courbe n'est plus lissee mais des oscillations importantes apparaissent a l'amont du choc ( phenomene de wiggle ).
On constate de plus que le choc finit par se propager moins vite que prevu .

3. Influence du pas de temps

Deux pas de temps ont ete utilises : pas de temps de 0.1 s et pas de temps de 0.01 s .
Le choix du pas de temps n'etait pas tres important pour la rupture sur fond sec ( a dt = 0.1s , on avait de tres bon resultats ).
Il le devient desormais :

.4.Solveur

On lance le calcul sur un seul pas de temps ( dt = 0.01s )

Au bout de 2000 iterations la methode du gradient conjugue echoue . ( on a une precision de 46 )
La solution obtenue est catastrophique

Tous les autres solveurs convergent au bout d'un certain nombre d'iterations

Retour au Menu