Depuis quelques années, une physique nouvelle se développe, que l'on qualifie de non-linéaire, de trubulente ou de chaotique.

Son objet très varié comprend la turbulence hydrodynamique, la cinétique chimique, l'étude de circuits électroniques. L'évolution temporelle des systèmes considérés les rend semblables et permet d'unifier leur étude, et ce grâce à la théorie qualitative des systèmes dynamiques différentiables.

L'apparence chaotique et presque fantaisiste des phénomènes de trurbulence, d'oscillatioons physicochimiques et biologiques fait place maintenant à une unification conceptuelle inattendue, avec les ntions de bifurcations, d'attracteurs étranges, d'exposants de Laipunov...

Il existe de nombreux exemples significatifs des instabilités, par exemple la réaction de Belousov-Zhabotinsky où l'oxydation de l'acide citrique par le bromate de potassium catalysée par le couple redox Ce3+/Ce4+ entraine une alternance rgulière de couleur jaune/incolore de la solution. Dans ces systèmes dynamiques instables, on retrouve aussi l'instabilité de Ryaleigh-Bénard et l'instabilité thermo-haline qui reposent sur le même principe.


Retour au compte-rendu