Échange de Projets et d'Idées pour le Bureau d'Étude Industrielles (EpiBei)
Option Sciences de l'Eau et de l'Environnement, ENSEEIHT, 2 rue Camichel, 31071 Toulouse
Référence du présent article : O. Thual et D. Astruc, EpiBei 0924 (1997).

"BEI SEE MODE D'EMPLOI"

BUREAU D'ÉTUDES INDUSTRIELLES (BEI)

OPTION SCIENCES DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT

O. Thual et D. Astruc

24 septembre 1997

Ce texte a pour but de rassembler et d'actualiser les différents documents décrivant l'enseignement intitulé "Bureau d'Études Industrielles" (BEI) de l'Option "Sciences de l'Eau et Environnement" (SEE).

1. INTRODUCTION

Créé pour l'Option "Sciences de l'Eau et de l'Environnement" (SEE) en 1995 sous le nom de "Bureau d'Étude Interdisciplinaire" le "Bureau d'Études Industrielles" (BEI) est maintenant commun à toutes les options. Le BEI SEE a atteint un stade de maturité satisfaisant et les détails de son organisation sont maintenant bien arrêtés.

Cet enseignement a pour objectif de répondre aux attentes des étudiants soucieux de synthétiser les connaissances acquises à travers un projet pratique proche de leur futur métier d'ingénieur. Il complète les stages pratiques en donnant une vision plus générale des différents secteurs d'activités industrielles en rapport avec les sciences de l'eau et de l'environnement. Nous indiquons les grandes lignes de ce projet d'enseignement. Une description plus détaillée se trouvent dans une série de documents préparatoires que nous indiquons dans les références.

1.1 Principe de fonctionnement du BEI SEE

Le BEI SEE repose sur un objectif ambitieux qui consiste à encourager le plus possible l'initiative des étudiants. Plutôt que de bâtir un super sujet de Travaux Dirigés, nous avons voulu structurer un projet qui se rapproche le plus possible des conditions d'autonomie que rencontrera le futur ingénieur. Pour cela, nous avons prévu une phase de préparation du travail basée sur recherche active d'informations. Durant cette phase de quatre séances d'une demi-journée, des groupes d'environ quatre à cinq binômes sont établis autour d'un projet de groupe. Chaque binôme définit son projet de binôme à l'intérieur du projet de groupe. La réalisation de ces projets de groupe et de binôme donne lieu à un rapport final qui est présenté oralement.

Les groupes sont libres de choisir un projet qu'ils auront défini eux-mêmes dans la phase de conception du bureau d'étude. Des suggestions proposées par les enseignants pour aider à la constitution de groupes (intervenants, cadre "Aménagement d'un ville et de sa région").

1.2 Couplage avec les autres enseignements

La caractère interdisciplinaire du BEI favorise le couplage avec la plupart des enseignements de troisième année de l'option SEE. Lors de la définition des projets, on s'efforcera d'y rattacher le plus possible les Travaux Dirigés ou Bureaux d'Études des autres enseignements. Une première concertation avec quelques enseignants intervenant dans l'option a permis de prévoir un couplage étroit entre le BEI et les cours suivants : "Code de Calcul", "Hydrodynamique Marine" et "Morphologie Fluviale".

2. OBJECTIFS GÉNÉRAUX

Les grandes lignes du BEI SEE sont les suivantes :

- une structuration en groupes de quatre à cinq binômes chacun,

- la réalisation d'un projet de groupe

- la réalisation de projets de binôme intégrés dans le projet de groupe,

- un échéancier précis avec remise et évaluation de divers produits,

- un ensemble de moyens (équipements informatique, logiciels, Web, etc.)

Avant d'exposer le détail de cette organisation, il est essentiel de bien spécifier les objectifs recherchés dans cet enseignement. Ces objectifs doivent être toujours présents à l'esprit à chaque étape, et servir de cadre aux initiatives qui seront prises.

2.1 Partage de l'expérience industrielle

Par l'intermédiaire du stage industriel de seconde année, et du stage recherche et développement de troisième années, les étudiants du Département Hydraulique et Mécanique des Fluides de l'ENSEEIHT acquièrent une expérience du secteur aval très formatrice. Chaque étudiant a l'occasion d'approfondir, à deux reprises, un thème particulier à travers un problème réaliste. Néanmoins, ces deux études ne couvrent pas l'ensemble des thèmes enseignés au cours de sa formation ni l'ensemble des secteurs d'activités dans lesquels il postulera pour obtenir un emploi. Il paraît donc utile de faire diffuser toutes ces expériences à l'intérieur de l'école.

S'il est important de mener jusqu'au bout quelques études particulières pour acquérir de bonnes méthodes de travail, il n'est pas nécessaire de multiplier les stages pour profiter des expériences professionnelle acquises par l'ensemble des étudiants du département. En effet, il est possible de faire la synthèse de l'expérience acquise par d'autres personnes en un temps réduit, à condition de pouvoir disposer des informations sous une forme facilement accessible.

Partant de cette idée, le premier objectif du BEI est une mise en commun des expériences industrielles des étudiants ou enseignants de l'option Sciences de l'Eau et de l'Environnement. Il est donc important que le BEI favorise les interactions entre les élèves, et l'organisation par groupes et binômes participe à cette démarche. C'est dans cet esprit que sont favorisés la consultation des pages Web des BEI précédents, l'utilisation des rapports de stage des promotions précédentes, ou encore l'invitation d'intervenants extérieurs confiée à chaque groupe. Enfin, un certain nombre d'ouvrages ou de documents techniques permettent d'élargir le champ des expériences pratiques du métier d'ingénieur. Ce partage des expériences industrielles doit pouvoir faire appel à toutes les ressources disponibles dans le département et l'ENSEEIHT.

2.3 Enrichissement des ressources de l'Option

Le deuxième objectif du BEI est de participer à l'enrichissement de ces ressources, principalement dans le cadre de l'Option Sciences de l'Eau et de l'Environnement. L'excellence d'une école d'ingénieur dépend du niveau de ses enseignements, mais aussi de la richesse de sa mémoire collective. Cette mémoire dépend de l'expertise de ses enseignants, mais aussi de celle de ses élèves acquise lors de stages, ou encore de relations maintenues une fois passé dans la vie active.

A l'issu de ces 18 semaines de travail que dure le BEI , il faudra être capable de quantifier ce qu'il apporte au Département, et comment ces apports sont transmis aux promotions futures. C'est dans cet esprit que le plan de travail du BEI prévoit la rédaction d'une base de données sous forme de fichiers hypertexte (html) consultables à l'écran à l'aide des logiciels Netscape. D'autre démarches permettent d'enrichir le potentiel du BEI pour les années futures : contacts avec des intervenants extérieurs, installation et utilisation de codes industriels (par exemple TELEMAC 2D), projets d'équipements (station de travail HP), achat de livres, classification des rapports de stages, etc....

2.4 Synthèse pluridisciplinaire des enseignements

S'il est important de rassembler et de mettre en forme toute forme d'expérience avec le monde industriel il est aussi essentiel de faire le lien entre les applications concrètes et les enseignements dispensés à l'école. Le troisième objectif du BEI est de constituer un carrefour pluridisciplinaire où peuvent être réinvestis les enseignements de l'Option Science de l'Eau et de l'Environnement.

Le lien entre la formation d'un ingénieur et le travail qu'il effectue lors de sa carrière n'est pas toujours bien perçu par les étudiants. Ceux-ci ne comprennent pas toujours pourquoi les enseignements qui leur sont prodigués présentent un caractère théorique, alors que la plupart des applications se traitent avec un bagage scientifique moins poussé que ce qu'ils apprennent. Les difficultés qu'ils rencontrent dans l'appréhension de ces applications leur semblent résider uniquement dans leur manque d'expérience pratiques, et ils attendent que leur formation comble cette lacune.

L'objectif de ce BEI est de montrer qu'un ingénieur bien formé sur les matières généralistes peut entrer rapidement dans un domaine d'application, et devenir opérationnel en peu de temps. Les stages de fin de deuxième et troisième année permettent de vérifier cette affirmation, mais il est important de la mettre en évidence lors du BEI. A travers les études spécialisées et les études généralistes, les étudiants doivent réaliser qu'il sont capables de se plonger dans de nombreux domaines d'application de l'ingénieur, à condition de recueillir les informations nécessaires et de les étudier avec méthode. C'est l'aptitude à découvrir des nouvelles applications que doit développer le BEI.

Un effort de couplage entre le BEI et les divers enseignements de l'Option sera recherché à travers la définition et le déroulement des projets. Un soin particulier devra être apporté pour établir des liens avec les cours. Les projets pourront parfois servir d'exemple d'application du cours, et l'on s'efforcera d'enrichir la banque de donnée du BEI dans cet esprit. En effet, à partir d'une étude spécifique, il est souvent possible de dégager une étude type s'appliquant à un cas simple mais illustrant de manière pédagogique une méthode ou un concept théorique. Un tel exemple constitue alors un BE (Bureau d'Étude) simplifié qui peut être effectué sous forme de TD et rattaché à un cours particulier.

Plusieurs couplages entre le BEI et les BE de plusieurs enseignements ont déjà été réalisé avec succès : cours de code de calcul, de morphologie fluviale, de météorologie ou d'hydrodynamique marine. Le couplage avec les autres cours doit être renforcé petit à petit.

2.4 Conclusion sur les objectifs du BEI

Les objectifs du BEI sont donc de partager à l'intérieur de l'école les expériences industrielles venant à l'extérieur, d'enrichir de façon durable l'expertise du département et de coupler des études concrètes aux enseignements de l'Option SEE. La plus grande initiative possible est laissée aux étudiants pour réaliser ces objectifs, afin que le BEI réponde à leurs aspirations et développe la confiance en soi nécessaire pour affronter le monde professionnel. Le rôle des enseignants du BEI est de donner un cadre qui structure le travail tout en favorisant l'esprit d'initiative. L'évaluation portera d'ailleurs sur le dynamisme dont feront preuve les étudiants, ainsi que leur créativité.

3. MODE D'EMPLOI

Une présentation plus détaillée du BEI est donnée sous forme de mots clés.

Étudiants concernés : étudiants l'option "Sciences de l'Eau et de l'Environnement" et étudiants de l'option "Mécanique des Fluides Numériques" ayant choisi ce BEI.

Volume horaire : 4 heures toutes les deux semaines pendant les deux premiers trimestres, soit 9 demi-journées de 14h à 18h plus une journée pour la soutenance.

Soutenances : 50 mn par groupe. Présentation devant un public élargi : intervenants extérieurs, étudiants des première et seconde années, corps enseignants, etc. Un programme de cette mini-conférence sera distribué largement.

Enseignants : deux enseignants (Olivier Thual et Dominique Astruc).

Intervenants extérieurs : chaque groupe a pour mission d'inviter un intervenant extérieur du monde industriel. Ces intervenants pourront être de anciens élèves de l'ENSEEIHT dont le stage de fin de scolarité aura retenu l'attention d'un binôme, ou d'autres ingénieurs travaillant dans le secteur aval. Un budget est prévu par le Département pour permettre ce programme.

Salles de cours : lune salle de cours est prévue pour les réunions plénières du BEI. Une réservation systématique d'une salle de PC est effectuée pour toutes les séances. Une salle spéciale est affectée au BEI par le Département (PC BEI, scanner, station de travail BEI, table à digitaliser, bibliothèque du BEI et téléphone). La salle des stations de travail de l'Option "Mécanique des Fluides Numériques" est disponible pour les étudiants de cette option qui participe au BEI SEE.

Bibliothèque : un rayonnage spécial BEI SEE pourra être établi dans la bibliothèque.

Photocopie de documents : l'accès à des moyens de reprographie spéciaux pourra être envisagé en fonction de la nécessité des projets. Cependant, la remise des projets étant sous forme html exclusivement, les besoins en photocopie ne devraient pas être excessifs.

Communications extérieures : les étudiants peuvent contacter par téléphone, par télécopie, par courrier électronique ou par courrier postal un certain nombre de correspondants extérieurs du milieu industriel.

Moyens informatiques : en plus de la réservation d'une salle de PC pendant les séances les moyens suivants sont mis à disposition du BEI SEE par le Département : un PC, un scanner, une station de travail et une table à digitaliser. En plus des logiciels existant dans le Département, le logiciel TELEMAC a été spécialement installé pour le BEI SEE.

Travail personnel : la réussite du BEI dépend fortement du travail personnel que pourront fournir les étudiants. L'accès en libre service aux salles de PC suit les règles générales de l'École. L'accès en libre service à la salle du BEI SEE est placée sous la responsabilité des enseignants.

Principe du BEI : durant une première phase d'environ quatre séances, les étudiants doivent concevoir des sujets de Bureau d'Étude qui seront réalisés lors de la deuxième phase.

Répartitions en binômes et en groupe : une partition en binôme sera effectuée au début de la première phase. Durant cette phase, chaque binôme devra concevoir de manière détaillée un sujet de BE et s'intégrer dans un groupe constitué d'environ 4 ou 5 binômes. Les sujets de BE des divers binômes de ce groupe devront s'articuler de manière à former un projet intégré. Les différents groupes devront alors exposer oralement leur projet qui sera soumis à l'approbation des enseignants. Les sujets de BE et les projets de groupe qui auront reçu l'aval des enseignants seront alors réalisés lors de la seconde phase de BEI.

Documents finaux du BEI : chaque groupe devra remettre un avant-projet de groupe et un compte-rendu de groupe aux dates indiquées. Le même schéma s'applique pour les avant-projets et comptes-rendus de binômes. Chaque groupe devra remettre une demi-page html pour le bulletin du BEI. Chaque binôme devra remettre les fichiers de configuration des codes de calculs utilisés.

Production du BEI : les documents finaux du BEI devront rendre compte d'une démarche visant à familiariser le lecteur avec le secteur aval. En plus de la définition et du traitement des sujets de BE, il sera fait mention de leur pertinence dans le cadre de problèmes industriels réels. Chaque binôme doit délivrer des informations permettant aux autres étudiants de mieux appréhender le secteur aval.

Intervention des enseignants : les enseignants du BEI interviendront alternativement dans les différents groupes. Ils sont à la disposition des binômes pour apporter leur expertise et pour les aider dans le choix ou la réalisation des sujets. Ils facilitent les interactions avec les autres enseignants de l'option, du département ou de l'ENSEEIHT, ainsi qu'avec l'extérieur.

Interaction avec les départements de l'ENSEEIHT : le BEI devra permettre aux étudiants de l'option "Sciences de l'Eau et de l'Environnement" d'interagir avec les étudiants des autres options du département "Hydraulique et Mécanique des Fluides" mais avec les autres filières de l'ENSEEIHT. Cette interaction pourrait se concrétiser par des BE faisant appel à des compétences pluridisciplinaires.

Préparation du projet de fin d'année : le travail effectué au cours du BEI et à partir de la lecture des rapports de stage des années précédentes permettra aux étudiants de mieux appréhender leur propre stage. De plus, les contacts que le BEI aura pu établir avec le secteur aval, permettront de mieux choisir un sujet de stage.

Familiarisation avec le secteur aval : pour continuer à motiver les étudiants sur les enseignements théoriques il est nécessaire de dédramatiser l'appréhension de l'inconnu que suscite souvent, chez l'élève ingénieur, l'entrée dans le monde professionnel. Une prise de contact volontariste des étudiants est donc nécessaire, à condition d'offrir un cadre structuré la permettant. Le BEI doit pouvoir offrir ce cadre, à travers des sujets de BE qui seront générés et réalisés en liaison avec des applications réalistes.

Initiation à l'esprit d'entreprise : la conception des sujets de BE par les étudiants peut apparaître comme une expérience hasardeuse. Pourtant, les futurs ingénieurs seront amenés un jour à concevoir des études qui seront réalisées par d'autres ingénieurs. Le fonctionnement du BEI tentera de développer autant que possible l'esprit d'initiative et la créativité des étudiants. La constitution de groupes de projets relève de cette démarche, et pourra être complétée par une structuration plus importante des relations entre binômes.

Synthèse des enseignements : le BEI a pour objectif de susciter une synthèse des enseignements délivrés lors de la scolarité de l'ENSEEIHT. Il devra montrer que ces enseignements ne sont pas cloisonnés, et qu'ils débouchent sur une discipline commune que l'ont peut qualifier de "Techniques de l'Ingénieur". Au-delà des enseignements suivis par les étudiants de l'option "Sciences de l'Eau et de l'Environnement" le BEI s'efforcera d'ouvrir les étudiants aux techniques de l'ingénieurs enseignées dans les autres filières de l'ENSEEIHT.

Contacts avec le secteur aval : l'invitation d'intervenants extérieurs, en particulier d'anciens élèves de l'ENSEEIHT, est une occasion fournie par le BEI pour découvrir en quoi consiste le métier d'ingénieur. Le fait de confier aux étudiants le choix des intervenants et la définition de l'intervention les conduit à approfondir ce que sera leur futur métier.

Étude du marché de l'emploi : le BEI devra inclure une réflexion sur les secteurs les plus porteurs du marché de l'emploi. Au-delà de la recherche d'un emploi à très court terme, cette réflexion devra porter sur les perspectives à long terme qui interviendront lors de la carrière de l'ingénieur en sortie d'école.

Curriculum vitae : le BE réalisé lors de la deuxième phase du BEI doit pouvoir être considéré comme un petit projet, et pouvoir figurer dans le curriculum vitae de l'ingénieur, comme c'est le cas pour le projet de fin d'année. Ainsi, les étudiants pourront être mieux armés lors de leurs entretiens d'embauches où leur seraient demandé une expériences dans des domaines très précis. Par exemple, la familiarisation avec un ou plusieurs codes industriels pourrait résulter du BEI. Un objectif du BEI pourrait être le recensement des expériences les plus demandées.

Portée des documents finaux : les documents qui seront produits à la fin de chaque phase dans le cadre du BEI devront être utiles aux étudiants lors de leur recherche d'emploi. Les informations contenues dans ces documents ont une portée différente de celles qui sont délivrées par les enseignants, dans la mesure où elles utilisent une langage propre aux étudiants. Ces documents relateront par exemple les contacts qui auront été pris en rapport avec la définition ou la réalisation d'un sujet de BE, ainsi que la bibliographie accessible. Ces contacts et ces accès ne sont pas de même nature que ceux que pourraient établir des enseignants, même si ceux-ci seront amenés à apporter leur concours aux étudiants du BEI.

Interaction avec les autres BE : le BEI pourrait être utilisé comme point de rencontre des BE organisés dans le cadre des enseignements spécifiques de l'option "Sciences de l'Eau et de l'Environnement". Pour cela, une concertation entre les enseignants du département est nécessaire. Certaines matières pour lesquelles il n'existe pas encore de BE structuré pourrait tirer parti du BEI pour aborder la réalisation de cas concrets.

RÉFÉRENCES

[1] O. Thual, D. Astruc, Actualisation 96/97 du BEI, EpiBei 0928 (1995) 2 pp.

[2] O. Thual, D. Astruc, Objectifs généraux du Bureau d'Étude Interdisciplinaire (BEI) de l'Option Science de l'Eau et de l'Environnement, EpiBei 1112 (1995) 4 pp.

[3] O. Thual, D. Astruc, Résumé de l'enseignement intitulé "Projet Industrie" ou Bureau d'Étude Interdisciplinaire (BEI) de l'Option Science de l'Eau et de l'Environnement, EpiBei 0920 (1995) 2 pp.

[4] O. Thual, D. Astruc, Aménagement d'un ville et de sa Région, EpiBei 0918 (1995) 20 pp.

[5] O. Thual, D. Astruc, Bureau d'Étude Interdisciplinaire (BEI) de l'Option Science de l'Eau et de l'Environnement, EpiBei 0618 (1995) 6 pp.

[6] O. Thual, Centrale d'Énergie Marémotrice et solaire, EpiBei 0611 (1994) 7 pp.

ANNEXE 1 : Calendrier du BEI SEE 97/98

Séance Emploi du temps Étapes

BEI 1 14h00 : Présentation générale du BEI

16h00 : Intervenant (B. Le Guennec)

17h00 : Travail en groupes, ouverture comptes

17h50 : Bilan de la séance

BEI 2 14h00 : Ordre du jour de la séance

14h15 : Travail en groupes, exploration du Web du BEI,

des rapports de stages, informations du BEI, ...

16h00 : Intervenant (P. Bajon) Binômes et

17h00 : Travail en groupes, création des groupes groupes

17h45 : Bilan de la séance constitués

BEI 3 14h00 : Ordre du jour de la séance

14h15 : Travail en groupes, rédaction avant-projets

de groupe et préparation soutenance

16h00 : Consultation enseignant 20 mn par groupes Titre des

en parallèle avec travail en groupe projets de

17h50 : Bilan de la séance groupe

BEI 4 14h00 : Soutenance des avant-projets de groupe A : Remise des

(10 mn par groupes, plus questions) Avant-projets

15h15 : Travail en groupes, rédaction avant-projets de groupes

de binômes et préparation soutenance (html)

16h00 : Consultation enseignant 20 mn par groupe

en parallèle avec travail en groupes

17h50 : Bilan de la séance

BEI 5 12h30 : Soutenance des avant-projets de binômes B : Remise des

(5 mn par binômes plus questions) Avant-projets

14h00 : en parallèle avec travail en groupes de binômes

17h45 : Bilan des soutenances (html)

BEI 6 14h00 : Intervenant extérieur C : Accueil

BEI 7 15h00 : Travail en groupes ou travail avec intervenant intervenants

BEI 8 16h00 : Consultation enseignant 20 mn par groupes

BEI 9 en parallèle avec travail en groupe

17h50 : Bilan de la séance

BEI 10 14h00 : Ordre du jour de la séance D : Remise des 14h15 : Travail en groupes, préparation et répétition comptes-rendus

de la soutenance de binômes

17h50 : Bilan de la séance E : et de groupe

BEI 11 08h00 : Soutenances autres BEIs F : Exposé oral

11h00 : Soutenance Groupe A du groupe

BEI 12 14h00 : Soutenance Groupe B G : Remise du

15h00 : Soutenance Groupe C Bulletin (html)

16h00 : Soutenance Groupe D H : Remise des

17h00 : Soutenance Groupe E produits (fichiers)

Annexe : Agenda de la présentation générale du BEI

14h00 : Historique du BEI (O. Thual)

14h15 : Objectifs pédagogiques du BEI (D. Astruc)

14h30 : Aperçu du BEI 95 (D. Astruc)

14h40 : Aperçu du BEI 96 (O. Thual)

14h50 : Évaluations du BEI (O. Thual)

15h00 : Agenda du BEI (D. Astruc)

15h10 : Moyens du BEI (D. Astruc)

15h25 : Choix des sujets (O. Thual)

15h35 : Réponses aux questions (O. Thual et D. Astruc)

16h50 : Pause

ANNEXE 2 : Évaluations du BEI SEE

Nature de l'évaluation Séance Groupe Binôme

A : Avant-projet de groupe BEI 4 g 10%

Chaque groupe doit rédiger un avant-projet en format html, inséré au bon endroit dans le Web général, pour le début de la séance 4. Cet avant-projet définira le plan de travail précis du groupe et l'articulation entre les projets de binôme. Ces pages html ne pourront plus être modifiée par la suite. Une présentation orale du projet de groupe sera effectuée devant toute la promotion au début de la séance 4 par des représentants du groupe.

B : Avant-projet de binôme BEI 5 b 10%

Chaque binôme doit rédiger un avant-projet en format html, inséré au bon endroit dans le Web général, pour le début de la séance 5. Cet avant-projet définira le plan de travail précis du binôme et son articulation avec le projet de groupe. Une présentation orale du projet de groupe sera effectuée devant les enseignants au cours de la séance 5.

C : Accueil de l'intervenant BEI 6-9 g 10%

Le choix et l'accueil d'un intervenant par groupe fait partie de l'évaluation. Le groupe a pour mission de fixer avec l'intervenant le thème d'un séminaire d'une heure à l'intention de toute la promotion. Au cours de l'heure qui suivra, une séance de travail entre le groupe invitant, l'intervenant et un des enseignants est placée sous la responsabilité du groupe.

D : Compte-rendu écrit du groupe BEI 10 g 10%

Le compte-rendu de groupe doit être remis pour la séance 10 sous forme de document html, inséré au bon endroit dans le Web général. Ce compte-rendu doit comprendre une présentation générale du projet et décrire l'articulation entre les projets de binômes. L'accent sera mis sur la présentation.

E : Compte-rendu écrit du Binôme BEI 10 b 15%

Le compte-rendu final du projet de binôme doit remis pour la séance 10 sous forme de document html, inséré au bon endroit dans le Web général. Ce compte-rendu doit présenter sous forme agréable à lire les résultats de l'étude. L'accent sera mis sur la présentation.

F : Exposé oral du groupe BE 11 g 20%

La dernière séance du BEI sera consacrée à la présentation orale des projets. Chaque groupe disposera de 50 mn pour présenter l'ensemble de ses travaux. L'organisation de cette présentation est laissée à l'initiative des groupes, mais devra permettre de mettre en avant le travail de chacun des participants. Une comité d'évaluation constitué d'enseignants ou d'intervenants extérieurs  assistera à cette présentation. Il est prévu d'inviter un public large pour cette présentation qui sera organisée sous la forme d'un mini colloque. Chaque groupe devra remettre, pour la séance , un résumé et un planning des interventions pour l'annonce de ce colloque.

G : Bulletin du BEI BEI 11 g 10%

Chaque groupe devra remettre une demi-page A4 sous format html pour la constitution du bulletin du BEI. Cette page doit comprendre un résumé du travail de groupe, une illustration bien choisie, et le nom des membres du groupes.

H : Valeur ajoutée et produits BEI 11 b 15%

Les binômes ayant utilisé des codes de calculs ou logiciels pour leur travail devront remettre tous les fichiers permettant de refaire les calculs (bathymétrie, maillages, bases de données, etc.). Les autres binômes seront évalués sur la valeur ajoutée et la qualité scientifique de leur compte-rendu de binôme.

Total des coefficients g 60% b 40%

ANNEXE 3 : Droits d'écriture sur l'espace disque

Directory Intitulé du directory Logins ayant droits d'écriture

INFO Racine du Web ENS : Thual, Astruc

BE01àBE9 Espace enseignants ENS

BE10 Espace enseignants ENS

BE11 Projet binôme A1 A1 :

BE12 Projet binôme A2 A2 :

BE13 Projet binôme A3 A3 :

BE14 Projet binôme A4 A4 :

BE15 Projet binôme A5 A5 :

BE16 Avant-projets A1 à A5

BE17 Projet de groupe A1 à A5

BE18 Soutenances et bulletin A1 à A5

BE19 Produits A1 à A5

BE20 Espace enseignants ENS

BE21 Projet binôme B1 B1 :

BE22 Projet binôme B2 B2 :

BE23 Projet binôme B3 B3 :

BE24 Projet binôme B4 B4 :

BE25 Projet binôme B5 B5 :

BE26 à BE29 B1 à B5

BE30 Espace enseignants ENS

BE31 Projet binôme C1 C1 :

BE32 Projet binôme C2 C2 :

BE33 Projet binôme C3 C3 :

BE34 Projet binôme C4 C4 :

BE35 Projet binôme C5 C5 :

BE36 à BE39 C1 à C5

BE40 Espace enseignants ENS

BE41 Projet binôme D1 D1 :

BE42 Projet binôme D2 D2 :

BE43 Projet binôme D3 D3 :

BE44 Projet binôme D4 D4 :

BE45 Projet binôme D5 D5 :

BE46 à BE49 D1 à D5

BE50 Espace enseignants ENS

BE51 Projet binôme E1 E1 :

BE52 Projet binôme E2 E2 :

BE53 Projet binôme E3 E3 :

BE54 Projet binôme E4 E4 :

BE55 Projet binôme E5 E5 :

BE56 à B529 E1 à E5

Accès en lecture à tout les logins de l'ENSEEIHT pour tous les répertoires

ANNEXE 4 : Structure détaillée du Web

Répertoires Fichiers et répertoires Liens hypertexte

INFO Racine du Web

beisee.htm ../be17/proa/progrp.htm

../be27/prob/progrp.htm

../be37/proc/progrp.htm

../be47/prod/progrp.htm

../be57/proe/progrp.htm

beisee95

beisee96

beisee97

BE10 Enseignants

BE11 Projet binôme A1 probin.htm

BE12 Projet binôme A2 probin.htm

BE13 Projet binôme A3 probin.htm

BE14 Projet binôme A4 probin.htm

BE15 Projet binôme A5 probin.htm

BE16 Avant-projets

avpa avpgrp.htm ../avpa1/avpbin.htm

../avpa2/avpbin.htm

etc.

avpa1 avpbin.htm

avpa2 avpbin.htm

avpa3 avpbin.htm

avpa4 avpbin.htm

avpa5 avpbin.htm

BE17 Projet de groupe

proa progrp.htm ../../be16/avpa/avpgrp.htm

../../be11/probin.htm

../../be12/probin.htm

etc.

BE18 Soutenances/bulletin

bultina bultina.htm

souta

BE19 Produits

proda

proda1

proda2

proda3

proda4

proda5

ANNEXE : Aménagement d'une ville et de sa région

Afin d'aider les groupes et les binômes à définir leur projet, nous proposons ici un cadre général articulé sur l'aménagement d'une ville et de sa région dans lequel il est possible de s'inscrire. Ce cadre devrait permettre une bonne articulation avec la plupart des enseignements de l'option Sciences de l'Eau et de l'Environnement. La lecture des comptes rendus de stages peut fournir des matériaux de bases pour la définition des sujets. A cette fin, des fiches de lecture sont proposées.

CADRE GÉNÉRAL

Il s'agit de décrire, avec le plus de détails possible, une configuration géographique réelle ou imaginaire comme celle d'une ville ou d'une région et d'y implanter une certain nombre d'aménagements relevant des sciences de l'eau et de l'environnement.

À titre indicatif, nous avons répertorié les principales rubriques constituant l'ensemble des données géographiques à renseigner : a) Topographie, b) Situation météorologique, c) État de la mer, d) Réseau fluvial, d) Urbanisation et f) Agriculture.

Le gros du travail sera constitué par la rédaction d'études approfondies portant sur des aménagements dont nous proposons une liste non exhaustive : 1) Réseau de distribution d'eau potable, 2) Réseau d'assainissement, 3) Collecte des eaux pluviales, 4) Barrage hydroélectrique, 5) Réseau d'irrigation, 6) Aménagements fluviaux, 7) Aménagements portuaires et 8) Implantation d'une usine polluante.

Dans le but de couvrir une grande partie de ces sujets, on décrira une ville portuaire ainsi que sa région que l'on pourra assimiler à son bassin versant. La lecture des rapports finaux doit permettre de couvrir un large champ d'expertise relevant du métier d'ingénieur. La comparaison entre les projets des différents groupes permettra un enrichissement mutuel.

DONNÉES GÉOGRAPHIQUES

Nous appellerons données géographiques les paramètres physiques ou économiques décrivant la ville et sa région, par opposition aux paramètres descriptifs des aménagements. Ces données géographiques sont la topographie, la climatologie, l'urbanisation, ainsi que tout autre rubrique jugée pertinente par le groupe.

a) Topographie : on décrira les topographies de toute la région, de la ville, du bassin versant du fleuve qui la traverse et de la zone où est implanté le barrage. On cherchera à tracer ces cartes sous format informatique, afin de les rendre consultable sous le Web. Cette topographie pourra provenir de données réelles, être fabriquée à l'aide de fonctions analytiques, ou tout simplement dessinée à l'aide d'un utilitaire informatique de dessin. On veillera à préciser surtout les informations nécessaires pour les autres éléments du projet.

b) Situation météorologique : on décrira la climatologie de la région et de la ville. Les données hydrologiques seront précisées en détail afin de pouvoir en déduire le débit des cours d'eau, la nappe phréatique, les crues, etc. Le régime des vents sera précisé pour les études de pollution mais aussi pour déterminer l'état de la mer au voisinage du port.

c) État de la mer : on décrira le régime des marées enregistré dans la baie, les régimes de houles en fonction de la direction du vent, et le régime de transport de sédiment dans le port.

d) Réseau fluvial : comme pour la topographie, on décrira le réseau fluvial sur trois zones d'échelles différentes : la région entière, la ville et la montagne où sera implanté le barrage hydroélectrique.

e) Urbanisation : on placera cette ville dans la topographie en indiquant sa superficie et le nombre d'habitant. On précisera sa consommation en eau potable, en énergie, ainsi que tout autre renseignement utile. Le trafic portuaire sera précisé afin de pouvoir estimer un dimensionnement du port.

f) Agriculture : on décrira le type d'agriculture de la région, ainsi que les besoins en irrigation.

ÉTUDE DES AMÉNAGEMENTS

L'étude et la description des aménagements de la ville et de sa région est l'objectif central du BEI. Nous dressons ici une liste non exhaustive des aménagements qui devront être conçus et décrits en détails par chaque groupe.

1) Réseau de distribution d'eau potable : on décrira en détail le réseau de distribution d'eau potable. Les débits seront répertoriés. Une description des fuites sera présentées. On décrira les études en cours des sociétés d'ingénieries.

2) Réseau d'assainissement : on décrira en détail les réseaux d'assainissement ainsi que les études en cours.

3) Collecte et traitement des eaux pluviales : on décrira en détail les réseaux de collecte des eaux pluviales et les méthodes de traitement permettant de préserver la qualité des cours d'eaux.

4) Barrage hydroélectrique : une étude d'implantation pourra précéder la description précise du barrage. Une étude d'évacuation des crues sera menée précisément.

5) Réseau d'irrigation : on décrira le réseau d'irrigation et la gestion des ressources en eau par l'intermédiaire de barrages et canaux.

6) Aménagements fluviaux : on décrira les aménagements fluviaux et l'on effectuera des études de crues.

7) Aménagements portuaires : on décrira l'aménagement du port de plaisance et/ou de commerce. On inclura dans cette rubrique les aménagement des plages.

8) Implantation d'une usine polluante : la pollution atmosphérique résultant de l'implémentation d'une usine polluante sera étudiée.